Mon site « Savoir spirituel et universel » :

Page d’Accueil de Mon Site « Savoir » :
https://www.dolciani.fr/

Liste des autres pages du site :
 Page 2 « Découvertes » :
https://www.dolciani.fr/440128360
 
Page 3 « Ovnis »:
https://www.dolciani.fr/440137678
 
Page 4 « S. Monast »:
https://www.dolciani.fr/440150606
 
Page 5 « Terre creuse »:
https://www.dolciani.fr/440174859
 
Page 6 « Reptiliens humains »:
https://www.dolciani.fr/440179595
 
Page 7 « Avertissements » :
https://www.dolciani.fr/440222306
 
Page 8 « Apparitions de la Vierge » :
https://www.dolciani.fr/440382085
 
Page 9 « Grandes Pyramides » :
https://www.dolciani.fr/440382613
 
Page 10 « Etudes diverses » :
https://www.dolciani.fr/440400966
 
Page 11 « Patrick DOLCIANI » :
https://www.dolciani.fr/440754788

Site « Savoir » :
Page 12 « Chronologie de l’histoire du monde » :
https://www.dolciani.fr/440808980

Site « Savoir » :
Page 13 « Articles divers » :
https://www.dolciani.fr/440865852

La Vision de David WILKERSON :

Le message de ce livre, dans son ensemble, date du mois d’avril 1973. Beaucoup de prédictions qui y sont contenues se sont déjà accomplies, d’autres s’accompliront dans un avenir proche, et le reste dans les années à venir. Ne lisez surtout pas ce livre en pensant que toutes les calamités qui y sont décrites vont s’accomplir du jour au lendemain. Cependant je crois sincèrement que la plus grande partie d’entre elles vont arriver pendant notre génération.

Je n’ai pas l’intention de faire endosser à cette vision quelque position doctrinale que ce soit concernant la grande tribulation. Lorsque je parle de persécutions subies par les chrétiens, je ne me réfère en rien à cette grande tribulation. Je refuse de me laisser entraîner dans quelque argumentation que ce soit, au sujet du moment où les chrétiens seront enlevés de la terre, lors du retour de Christ. Cette vision n’est pas une déclaration à caractère doctrinal.

Je rejette l’idée que le message de cette vision ait été écrit pour provoquer la peur. Certains laisseront entendre que cette vision ne fera qu’aider quelques-unes des calamités qui y sont décrites à se réaliser et qu’ainsi, comme on dit : « On obtient ce que l’on prêche ». Je ne suis absolument pas d’accord. Cette forme de raisonnement signifierait que Noé provoqua le déluge en avertissant les gens de sa venue. J’ai exposé ma vision dans ce livre, et, à partir de maintenant, je ne la défendrai plus. Seuls l’histoire et le temps pourront prouver l’authenticité de son message. Dieu en sera le juge, et rien de ce que mes amis ou ennemis pourront en dire, ne m’empêchera de poursuivre mon action et d’annoncer aux lecteurs que ces choses sont vraies.

Introduction :

Dans toute ma vie, je n’ai eu que deux visions. La première me fut donnée en 1958 : c’était une vision divine qui me fit quitter ma petite ville de Pennsylvanie pour me rendre à New York, et travailler parmi les gangs d’adolescents et de drogués. Il ne s’agissait pas d’une fausse vision. Aujourd’hui, bien des années plus tard, son authenticité est évidente par l’existence de centres de jeunesse qui ont été établis de par le monde entier. Des gangs et des drogués ne se sont pas seulement convertis : beaucoup d’entre eux prêchent actuellement l’évangile et sont devenus pasteurs et missionnaires.

Une seconde vision me fut accordée l’été dernier, en 1973. C’est une vision de cinq calamités tragiques qui doivent venir sur la terre. Je n’ai pas vu de lumière aveuglante, je n’ai entendu aucune voix, et aucun ange ne m’a parlé. Alors que j’étais en prière, tard dans la nuit, ces visions de calamités mondiales m’apparurent avec une telle force, que je ne pus plus rien faire, si ce n’est de m’agenouiller et simplement tout recevoir : j’étais complètement abasourdi.

Au début, je ne voulus pas croire ce que j’avais vu et entendu, tant le message de la vision était effrayant, apocalyptique et troublant pour mon esprit matérialiste. Mais cette vision me revint, nuit après nuit. Je n’arrivais pas à m’en débarrasser. Je suis convaincu, au plus profond de mon cœur, que cette vision vient de Dieu, qu’elle est vraie et qu’elle va se réaliser. Cependant, elle m’a amené à me poser de nombreuses questions. J’ai eu peur, tout d’abord, que la plupart des gens ne la croient pas, ou que je sois « taxé » de fanatique. J’ai fait part de cette vision à quelques-uns de mes amis les plus proches et de mes associés, qui m’ont tous déconseillé de la faire publier.

Qui oserait, en effet, prêter l’oreille à l’annonce d’un désordre économique, dans une période de grande prospérité ? Qui peut accepter qu’on lui parle d’un jugement éminent, alors qu’il n’arrive même pas à faire face aux réalités de la vie de tous les jours ? Qui pourra croire que la liberté religieuse dont nous jouissons actuellement sera bientôt menacée et que la « révolution pour Jésus » fera place à un mouvement de réaction contre Jésus ?

En dépit de mes craintes et appréhensions, je ne peux me séparer de la conviction que cette vision doit être publiée. Si je comprends quelque peu les directives divines, je peux dire que Dieu m’a instruit afin que j’expose cette vision. J’ai examiné celle-ci à la lumière de la Parole de Dieu, et j’ai découvert que les Ecritures en confirmaient le message. Si certaines parties de cette vision voient leur accomplissement dans un avenir très proche, d’autres événements qui y sont mentionnés n’aboutiront que plus tard. Mais je crois profondément que l’ensemble de cette vision s’accomplira pendant notre génération (soit 50 ans de 1973 à 2023 ; 2023 : chute du diable sur Terre).

Je crois que nous sommes déjà dans l’époque mentionnée dans la Bible comme : « le commencement des douleurs » (les temps d’apostasie vont de 1987 à 2020). Le monde dans lequel nous vivons, affronte la perspective d’une tribulation aux proportions incroyables (Apocalypse de 2020 à 2027) : déjà aujourd’hui la terre chancelle sous les coups du premier échantillon de la colère de Dieu. Tout le monde semble se demander ce qui est en train d’arriver à la nature, aux valeurs morales et à la société en général. Je crois que ce qui survient maintenant, a une origine surnaturelle et se trouve hors d’atteinte de tout contrôle humain.

Beaucoup de ceux qui liront ce livre, trouveront facile d’en oublier le message pendant les moments de répit des bons jours ! Il est difficile de penser au jugement quand on est en train de se faire « dorer » sur une plage ensoleillée. Tremblements de terre, famines, inondations et autres désastres sont bien loin de la pensée de l’homme, lorsque ce dernier se trouve dans son hors-bord, lancé à pleine vitesse sur les eaux d’un lac. Il est difficile d’imaginer des temps tragiques lorsque l’argent coule, lorsque les libertés sont considérées comme définitivement acquises, et que les comédies télévisées nous dépeignent la vie sous un jour libre et facile.

Cependant, à l’heure même où mes hommes crient : « paix et sûreté », Dieu nous avertit de la soudaineté du désastre. Le déluge de l’époque de Noé survint alors que les hommes mangeaient, buvaient, se mariaient, mariaient leurs enfants, divorçaient, et menaient la grande vie. Les multitudes qui riaient de la « vision incroyable » de ce prophète, durent faire face à la soudaine fureur de la colère de Dieu.

Avant que vous ne laissiez de côté cette vision, pensant qu’il s’agit là d’un discours décousu, prononcé par quelque fanatique, écoutez encore ceci : supposez un instant que cette vision soit vraie. Qu’en sera-t-il si vraiment j’ai entendu quelque chose venant de Dieu ? Cette vision pourrait bien être un réel avertissement de Dieu, transmit par un être humain, à un monde paresseux et endormi. Rappelez-vous encore que la Bible dit : « … dans les derniers jours… vos jeunes gens auront des visions… » (Joël 2, v. 28).

Alors ami, il est temps de réfléchir. Le moment de se préparer est déjà bien avancé. L’heure est tardive, et les temps sont courts (1973 à 2027 = 54 ans avant le retour de Jésus). Lisez ce livre avec un cœur ouvert ; et en arrivant au dernier chapitre vous y découvrirez la solution.

Chapitre 1 : Un désordre économique.

1. Une catastrophe se prépare.

Une catastrophe économique, à l’échelle mondiale, est juste devant nous. Dans ma vision, c’est la chose la plus claire que j’ai pu voir. Beaucoup de gens qui prient, partagent maintenant cette idée.

Le dollar américain n’est pas le seul à devoir subir de nombreux revers : toutes les monnaies du monde sont dans le même cas. Je vois ce désordre économique frapper l’Europe, pour affecter ensuite le Japon, les Etats-Unis, le Canada, et, peu de temps après, toutes les autres nations du monde (crise financière mondiale à partir de septembre 2008).

Ce n’est pas tant une dépression que je vois venir, mais une récession d’une telle ampleur que le style de vie de chaque salarié, en Amérique et dans le reste du monde, en sera profondément affecté. Les pays qui contrôlent aujourd’hui d’importantes quantités de devises occidentales, vont affronter de sérieux problèmes. Les pays arabes seront atteints d’une manière toute particulière.

Sans aucun doute, des années maigres nous attendent, avec leur lot de désordre monétaire et de désespoir. Il est difficile de préciser quand cela arrivera exactement, mais il est certain que c’est pour bientôt. Les plus grands économistes du monde seront désorientés et incapables d’expliquer les raisons de ce désordre. Une crise internationale de peur se développera. Une fausse prospérité économique précédera la récession, mais elle sera de courte durée.

2. Quelques années prospères pour se préparer.

En dépit de tous les signes de danger qui nous avertissent de l’imminence d’un désastre économique, les quelques années qui viennent seront comptées parmi les plus prospères de toute l’histoire de l’humanité (1973 à 2009, soit 36 ans). Ce seront des années riches et florissantes. En dépit de sévères politiques monétaires, les gens continueront à dépenser librement. Les records de ventes seront battus et les gens dépenseront comme ils ne l’ont jamais fait auparavant, dans l’histoire moderne. Les dettes de ceux qui paient à crédit atteindront un niveau presque incontrôlable.

Note de Patrick DOLCIANI :

Nous observons ici une mise en évidence de cycles de 18 ans :

Il y a en effet 54 ans entre l’année 1973, date de la vision, et l’année 2027, date du retour de Jésus, soit 3 x 18 ans.

En 2009, première année subissant les conséquences de la crise financière mondiale de septembre 2008, il reste 36 ans avant le retour de Jésus en 2027, soit 2 x 18 ans.

Cycles de 18 ans : 1973 – 1991 – 2009 – 2027.

Nous remarquons qu’en 1991 il y eut la Guerre du Golfe, après la démocratisation des pays de l’Est de 1989 à 1991. Ainsi, les années 1991 et 2009 marquent le franchissement des deux premières étapes (sur les trois périodes) des temps de la fin depuis la date de la vision de David Wilkerson.

Je vois très clairement quelques années d’abondance extraordinaire et de prospérité économique constante. Les budgets des églises augmenteront, les salaires s’élèveront, et les offrandes missionnaires deviendront plus importantes.

L’inflation, les prix et les salaires monteront en flèche ; il sera procédé à quelques ajustements mineurs en ce qui concerne les prix, mais l’économie mondiale sera en quelque sorte « chauffée à blanc ».

Quand j’eus cette vision, en avril 1973, des instructions claires venant du Saint-Esprit me furent données, pour m’exhorter à croire que Dieu pourvoirait aux besoins financiers de notre organisation, afin que nous puissions régler toutes les dettes autres que les hypothèques nécessaires. Le message que je reçus de Dieu était très clair et fort à propos. Il disait simplement ceci : « Une confusion économique approche, et des années maigres sont devant nous. Il y aura cependant quelques années grasses et florissantes qui vous permettront de vous préparer, en vue des années maigres. Travaillez et priez, afin que vous puissiez régler toutes vos dettes et que vous soyez en mesure d’affronter de rigoureuses réductions de budget. L’argent ne circulera pas comme par le passé, mais si vous êtes dégagés de toute dette, vous pourrez accomplir votre travail, même pendant les années difficiles. Ne vous effrayez pas. N’ayez pas peur. Préparez-vous seulement et attendez.

3. D’importantes sociétés feront faillite.

Je crois que nous allons assister à la faillite de quelques-unes des sociétés les plus grandes et les plus populaires des Etats-Unis. Je vois apparaître de très grandes difficultés pour les sociétés de crédit. De nombreuses personnes seront incapables de payer de lourdes dettes qu’elles auront contractées envers les grandes sociétés de cartes de crédit, provoquant ainsi une situation presque chaotique.

Des milliers de petits fonds de commerce feront faillite. Trois et peut-être quatre des principales confessions religieuses seront obligées de fonctionner avec une organisation squelettique, en raison du manque de fonds. Un certain nombre d’églises vont faire faillite et un grand nombre d’organisations ecclésiastiques vont devoir ralentir leur rythme de travail. Presque toutes les émissions évangéliques de la radio et de la télévision devront cesser.

Les mesures financières rigoureuses qui auront été prises, créeront une vague d’incertitude et de crainte. Ceux qui auront de l’argent en leur possession le garderont en réserve.

Le gouvernement des Etats-Unis va réagir fortement face à l’accroissement du désordre économique.

Je vois diverses agences gouvernementales prendre des décisions sous le coup de la panique, mais tous ces efforts hâtifs en vue d’une relance économique échoueront.

Le Président des Etats-Unis fera une – et peut-être deux – apparitions à la radio et à la télévision nationale pour rassurer le pays en lui disant que tout va bien, et qu’une période de prospérité approche. Cela ne réussira pas. Les gens ne croiront pas ces déclarations et leurs craintes amèneront un grand bouleversement lors des élections (élection de Barak OBAMA).

L’industrie automobile sera durement touchée. Les fabricants de voitures touristiques subiront de fâcheux revers. Les stocks d’appareils électriques s’amoncelleront et les ventes connaîtront une chute vertigineuse.

Presque tous les baromètres économiques prédiront un avenir sombre. Cela revêtira d’abord un aspect local, mais affectera finalement presque l’ensemble de l’économie.

4. La ruée vers la campagne.

Les gens vont bientôt se précipiter pour acheter des fermes, des ranches et des maisons à la campagne. Des milliers de personnes tenteront de fuir les villes, espérant qu’un retour vers la terre et la nature leur apportera la sécurité. Il y aura une tendance de plus en plus grande à s’éloigner de la ville et de la crise économique ; beaucoup d’argent sera investi dans la terre et la propriété, dans les zones rurales, par des gens qui rêveront secrètement de produire leur propre nourriture et d’élever leur propre bétail, en un mot, de subsister par leurs propres moyens. Le prix de la terre, dans les zones rurales, montera en flèche. Les terres se trouvant dans un cercle de 150 km autour des grandes villes, verront leur prix monter de façon incroyable, de telle sorte que seules les grandes sociétés pourront les acheter.

5. Les syndicats devant un dilemme.

Les syndicats devront faire face à de nouvelles pressions les poussant à ne pas faire grève. Les travailleurs ne pourront plus se permettre de faire grève, même pour une semaine. Le gouvernement prendra des mesures sévères envers les grévistes. Les membres des syndicats, qui feront grève, ne pourront plus bénéficier de tickets pour acheter la nourriture ni des autres avantages, comme ceux auxquels ils avaient droit auparavant. L’inflation provoquera une nouvelle crise entre les travailleurs et la direction. Les grèves déclenchées par les membres ouvriers syndiqués conduiront, dans certaines régions, à une fermeture complète des usines et à une perte totale des emplois.

Les dirigeants syndicaux seront également pris dans une vague de confusion économique. Beaucoup d’entre eux se demanderont quelle action entreprendre. Ils affronteront une situation presque impossible, car ils ne pourront pas se permettre de faire grève et cependant, en même temps, ils ne pourront pas ne pas faire grève.

De longues grèves risqueraient alors de paralyser l’industrie et d’ajouter à la confusion économique croissante.

Les détails de ces événements ne me sont pas apparus clairement, mais je vois que de terribles problèmes attendent les syndicats. La paix dans le domaine du travail n’est qu’un rêve et l’avenir ne nous réserve que des problèmes. Il se peut très bien que nous expérimentions bientôt les grèves les plus dévastatrices de tous les temps.

6. Ceux qui ne se préparent pas vont être durement touchés.

Ceux qui dépensent avec insouciance et achètent des biens matériels superflus vont souffrir plus que tous les autres. Les spéculateurs ont des temps difficiles devant eux et un grand nombre de gros exploitants vont faire faillite.

La période la plus faste, dans le domaine du bâtiment, doit encore venir – et la Bible prédit sa venue – mais avant cela, cette industrie subira de grandes pertes. Des constructions entreprises ne pourront pas être achevées. Une crise terrible va frapper l’ensemble de l’industrie du bâtiment.

Les Pasteurs qui se lancent dans de grands programmes de construction au nom du Seigneur, sans en avoir reçu une instruction précise, vont considérablement souffrir. Ceux qui se lancent dans des entreprises personnelles, qui s’engagent dans de vastes projets nécessitant d’importantes sommes d’argent et qui n’auront pas agi selon la volonté de Dieu, subiront des désastres financiers.

Si un homme a reçu un appel très clair, de la part de Dieu, pour bâtir ou se lancer dans quelque entreprise, qu’il le fasse. Mais qu’il le fasse avec une profonde conviction d’aller de l’avant avec une claire et positive directive venant de Dieu. Autrement le projet ne tiendra pas et le conduira à la faillite.

Ce n’est pas le moment de contracter des dettes, mais plutôt l’heure de se préparer, de tout clarifier et de se débarrasser de tous les gros problèmes financiers.

Quand j’eus cette vision, au début, je me suis raisonné, car je ne voulais pas entraver l’esprit d’initiative et la vision de ceux qui veulent faire de grandes choses pour Dieu et qui, pour pouvoir les accomplir, doivent investir des sommes d’argent considérables. J’ai connu la satisfaction de fonder des institutions pour la gloire de Dieu. J’ai toujours prêché la foi et l’action positive, et je n’oserais jamais conseiller à un homme ou une femme de Dieu de faire marche arrière ou de tarder, lorsque Dieu a donné une directive claire pour aller de l’avant.

Mais cette vision m’est apparue si clairement que je dois parler. Je me sens comme poussé par Dieu à avertir les pasteurs et les organisations ecclésiastiques de porter un regard très attentif à tous les projets et les programmes nécessitant la dépense de grosses sommes d’argent. Certains projets de constructions doivent être retardés ou abandonnés.

L’heure est venue maintenant où les organisations chrétiennes doivent porter leur intérêt davantage sur les gens que sur les bâtiments. La majeure partie du travail, qui se fera durant les années maigres, devrait s’orienter vers le ministère du contact personnel. De nombreuses organisations religieuses devront leur survie, durant ces années maigres, au fait qu’elles ne paieront que les intérêts de leurs importants emprunts.

7. L’or lui-même ne sera plus une garantie de sécurité.

Les prix de l’or montent, mais ceux qui investissent dans ce métal précieux, dans l’espoir d’y trouver la sécurité, se réservent une bien mauvaise surprise. Le prix de l’or va monter de façon astronomique, mais cela ne durera pas longtemps. L’argent deviendra également un métal précieux et son prix sera inaccessible. Cependant, ni l’or ni l’argent n’offriront de sécurité. La valeur fluctuante et incertaine de l’or et de l’argent ajoutera à l’image de désordre économique qui sera celle du monde.

Croyez-le ou non, l’or lui-même ne gardera pas sa valeur. Ceux qui amassent de l’or seront très sérieusement touchés. C’est là une des prédictions les plus significatives de ce livre.

8. Un nouveau système monétaire international.

Un appel va être lancé pour remplacer tous les systèmes monétaires du monde, par un système unique. Et bien que le dollar donne l’impression de s’affermir à l’approche de la grande récession, une nouvelle crise va se développer et secouer le monde financier. Il faudra attendre des années avant que les gens ne recommencent à avoir confiance dans le dollar américain.

Je crois que nous allons voir un nouvel empire romain se développer et servir de base à un très puissant leader mondial, qui s’élèvera pour restaurer l’ordre économique. Il est à peu près certain que c’est lui qui établira une carte de crédit valable dans le monde entier. Il sera alors inscrit, sur le front ou la main droite des gens, des numéros invisibles que seuls les détecteurs électroniques seront capables de lire. Ces numéros seront groupés en trois colonnes de six chiffres chacune. Cette marque sera réclamée à tout le monde et personne ne pourra acheter ou vendre sans avoir ce numéro invisible, inscrit sur son front ou sur sa main droite.

Un système de crédit mondial sera institué, et les nations du monde pourront utiliser des tranches de crédit. Bien que l’avènement d’un système monétaire mondial ne se fasse que plus tard, un système mondial de crédit se développera bientôt entre nations, jetant les bases du système monétaire commercial et mondial à venir.

Tenez-vous prêts à entendre parler d’accords de commerce, faits à l’échelle mondiale et « agencés » par un comité de gouvernements internationaux. Il apparaîtra des lignes de conduite très strictes qui régiront le commerce international et un marché mondial qui sera contrôlé de près par les intérêts des grandes puissances.

En d’autres termes, nous allons assister au développement d’une politique mondiale du commerce, qui sera placée sous la direction d’un homme investi par tous les pays engagés dans le commerce international et muni de pouvoirs sans précédent.

9. Suicide par « overdoses ».

Les échecs et le désordre économique surprendront beaucoup de gens qui ne seront pas préparés à leurs conséquences et un grand nombre d’entre eux se suicideront. On n’assistera pas à des scènes familières semblables à celles que l’on connut lors de la grande dépression de 1929, lorsque les hommes d’affaires se suicidaient en sautant par les fenêtres. On ne les verra pas pointer leur fusil contre leur tempe et appuyer sur la gâchette. La nouvelle méthode consistera à se suicider en prenant des doses excessives de somnifères et d’autres sédatifs. Cette tendance se développe déjà à l’heure actuelle, mais elle ira en empirant. Quelques-unes des personnalités du monde des affaires vont se suicider en prenant des « overdoses » de narcotiques.

Du fait même que tant de riches hommes d’affaires ont leur médecin personnel, le public ne sera pas informé de la cause de ces morts « accidentelles ». Dans la plupart des cas, la cause du décès ne sera pas rendue publique, mais le suicide au moyen « d’overdoses » de sédatifs sera si répandu qu’il deviendra impossible de le tenir caché plus longtemps.

10. Un coup porté aux défenseurs de l’environnement et aux écologistes.

La confusion économique qui vient, conduira à un recul de l’influence des écologistes, qui auront blâmé à maintes reprises les hommes d’affaires. Tant que ces gens se sont contentés de parler de généralités, ils ont été relativement bien accueillis par tous les milieux. Mais dès qu’ils commenceront à s’attaquer aux portefeuilles des hommes et des femmes les plus en vue de cette nation, ils tomberont en discrédit.

Je vois un coup terrible porté aux écologistes et aux défenseurs de l’environnement par des experts qui parleront ouvertement contre eux. Dans les débats, les articles de magazines et dans les discutions publiques en général, un courant d’hostilités se développera envers tous ceux qui auront parlé contre les dangers de la pollution et ceux qui auront défendu le contrôle de l’environnement. Cela deviendra une mode de décrier les conclusions faites par ces comités et de parler ouvertement contre les programmes proposés par les partisans de l’environnement, à l’échelon fédéral, national et local.

Les défenseurs de l’environnement, tels que le Club Sierra et autres, vont subie de sévères critiques. Ils seront accusés de nuire au développement de nos ressources, et la responsabilité du désordre économique croissant sera rejetée sur eux. Ces groupes serviront de boucs émissaires à la crise de l’énergie, au manque de nourriture, et aux pertes d’emplois. Croyez-le ou non, dans les jours à venir, la majeure partie des partisans de l’environnement et les écologistes vont être défiés et rejetés. De puissantes forces sont à l’œuvre aujourd’hui, dans le but de rallier le sentiment public à ceux qui combattent les propositions à longue échéance des nouveaux partisans de l’environnement.

11. Les prédicateurs de « la pensée positive » seront couverts de confusion.

Ceux qui prêchent que tout succès est le fruit d’une pensée positive, vont découvrir à leurs propres frais, le revers de la médaille. De grandes pertes et de cuisants échecs vont ébranler l’esprit d’un grand nombre de personnes, bien intentionnées, qui vivent dans l’illusion de leur succès et leur bien-être économique sont le résultat de leur pensée positive.

Jésus-Christ lui-même, était un défenseur de la pensée saine. Dieu déclare qu’il ne nous a pas donné un esprit de timidité, mais un esprit d’amour, de force et de sagesse (2 Timothée 1, v. 7). Mais de nombreuses personnes sont devenues de véritables adorateurs du pouvoir de l’esprit. Ceux qui prêchent la « pensée positive », en accord avec les concepts de l’enseignement biblique, seront en mesure d’offrir aux hommes, des vérités qui les soutiendront au travers des crises à venir. Ceux qui ont diminué la souveraineté de Dieu et qui ont substitué des attitudes mentales à la réalité des cœurs transformés, se révéleront comme étant de faux prophètes. La pensée positive, quand elle n’est pas accompagnée d’une vie pieuse, n’offre aucun espoir au sein d’une crise mondiale ou personnelle.

N’importe qui peut se faire défenseur du pouvoir de la pensée positive, quand les conditions économiques sont favorables et que tout va bien. Mais quand tout commence à s’effondrer et que seule une intervention divine peut nous sauver – c’est alors que la vérité se révèle. La vérité, c’est que toute la pensée positive que le monde entier peut posséder, ne peut rien changer au fait que nous allons au devant d’une grande récession. Aucun prédicateur, aucun philosophe et aucun écrivain ne peut changer la direction qui a été établie par Dieu.

12. Les complots et les manifestations seront plus fréquents.

Les émeutes et les manifestations, le pillage et le malaise des années 60, appartiennent désormais à l’histoire. Mais une autre vague d’émeutes approche. Cette fois, les Portoricains, les Cubains et les Mexicains y auront leur part. Le désordre économique à venir va déclencher une autre vague de manifestations, d’émeutes et de tumultes.

Les programmes d’aide sociale vont subir de profondes restrictions et les groupes minoritaires seront les plus touchés. Ces restrictions, qui viendront s’ajouter à celles imposées par de nombreux projets gouvernementaux, provoqueront un accroissement du chômage, parmi ces groupes.

Je n’ai jamais pensé que la violence, le carnage et les émeutes allaient disparaître de nos rues. J’ai cela en horreur et je prie Dieu qu’il nous épargne, mais, plus que jamais, je suis convaincu que le pire reste à venir.

Je vois également de grandes émeutes se déclencher dans les plus grandes villes de l’Amérique du Sud. Durant la prochaine décennie, cette région deviendra un véritable baril de poudre, explosant dans toutes les directions.

13. Les Etats-Unis seront blâmés.

Bien que la récession à venir soit déclenchée par les actions économiques de l’Europe, la responsabilité des événements futurs sera attribuée aux Etats-Unis. La France sera l’un des pays du monde les plus fortement anti-américains. Les politiciens et les hommes d’affaires d’Europe et du Japon, mettront toute la faute sur le dos de Washington et des banquiers américains.

Les retraits massifs de troupes stationnées en Europe provoqueront un accroissement du désordre. Les leaders du Marché Commun Européen exploiteront ce sentiment anti-américain, afin d’affermir leur puissance et leur emprise sur le marché international. L’Europe deviendra la base de la puissance économique mondiale.

14. Le redressement après la récession.

Il se peut qu’un complet redressement face suite à la récession prochaine et qu’il y ait un autre cycle, ou deux, d’années grasses et maigres. Seul Dieu connaît l’avenir. Tout ce que j’ai reçu n’est qu’une vague vision des événements de la prochaine décennie. Il me semble apercevoir une sorte de redressement partiel ou quasi complet, après la récession. Le monde n’en continuera pas moins à demeurer dans la confusion et ce, jusqu’à la venue de l’Antéchrist. A partir de ce jour et dans la suite, un sentiment de crainte et d’incertitude concernant les conditions économiques futures, règnera sur le monde. Plus jamais, dans l’histoire de l’humanité, les gens n’auront vraiment confiance dans l’économie mondiale. Chaque petite période de prospérité portera en elle-même la menace sérieuse d’une crise. Les hommes rendront l’âme de terreur, en voyant les effets dévastateurs de la paralysie de l’économie.

Il viendra un temps où les hommes seront obsédés par l’idée d’acheter, de vendre, de planter, de se marier et de divorcer, mais ce sera un temps de fausse prospérité. La Bible prédit que c’est en ce temps-là que Jésus-Christ apparaîtra sur les nuées du ciel pour enlever les chrétiens.

15. Il ne servira à rien de faire des réserves.

Ce n’est pas le moment d’amasser de l’argent, parce que cela n’apportera aucune véritable sécurité. Il se peut même que le temps vienne où les épargnes garanties par l’Etat ne seront plus payées. La seule sécurité véritable résidera alors dans la terre. L’argent amassé disparaîtra comme le sable qui tombe d’un sac troué.

C’est aussi le moment pour le chrétien de prier concernant ce qu’il doit donner à l’église et aux œuvres missionnaires. Chaque centime que l’on donne à l’œuvre de Dieu doit l’être dans un but précis. Ce que l’on donne sans réfléchir, pour soulager sa conscience ou pour s’acquitter du paiement de sa dîme à l’église, ne sera plus acceptable aux yeux de Dieu. Ceux qui obéissent à la Parole de Dieu et donnent de tout leur cœur, pendant les années grasses, n’auront jamais besoin de mendier leur pain pendant les années maigres. Ceux qui, réalisant que des temps difficiles approchent, se préparent, sont des gens sages.

J’ai quelques conseils à donner à ceux qui croient au message de ce chapitre. Je crois que ces conseils viennent de Dieu.

N’achetez rien qui ne soit vraiment nécessaire. Evitez à tout prix de contracter des dettes. Vendez ou même échangez toute propriété qui prête à discussion. Quel que soit le sacrifice que cela vous demande, payez autant de dettes que possible et veillez également à ce que votre débit mensuel soit le plus modeste possible.

Réduisez votre budget et ne gardez que le personnel dont vous avez vraiment besoin. Evitez de laisser s’entasser les dettes provenant de vos achats à crédit, car elles vont bientôt devenir extrêmement dangereuses.

Ne vous affolez pas. Faites seulement très attention. Ayez une bonne voiture sur laquelle vous pouvez compter et tenez-vous en là. N’essayez pas de la changer contre une autre qui vous semble meilleure ou qui vous durera plus longtemps. Gardez-là !

Ne trichez jamais avec Dieu. Gardez votre position en règle avec Dieu. Votre sécurité future en dépend. Donnez aussi généreusement que possible aux missions et pour le financement du travail légitime de l’église. Donnez et il vous sera donné.

Le message que j’ai reçu pour les vrais croyants est celui-ci :

« L’homme prudent voit le mal et se cache, les simples avancent et sont punis » (Proverbes 27, v. 12).

Chapitre 2 : De rigoureux changements de temps et des tremblements de terre.

1. De rigoureux changements de temps.

Dans le monde entier, de rigoureux changements de temps interviennent, comme jamais auparavant. Certains experts pensent qu’ils sont le fait de cendres provenant d’éruptions volcaniques, ayant eu lieu en Islande et qui se répandent peu à peu dans l’atmosphère. Je crois personnellement qu’une grande partie de ces changements de temps, dont nous sommes témoins aujourd’hui, peut être expliquée jusqu’à une certaine limite par la science.

Dans les siècles passés, le monde a été témoin de tremblements de terre extrêmement violents, de vagues de chaleur meurtrières, d’inondations catastrophiques et de toutes sortes de changements de temps relativement bizarres. Tous ces phénomènes ont toujours été suivis d’un retour à la normale.

Les changements de temps rigoureux, que nous avons expérimentés jusqu’à présent, ne contenaient que très peu d’éléments surnaturels. Mais j’ai très clairement eu la vision, que Dieu va maintenant intervenir d’une manière particulière dans le monde. Le monde dans lequel nous vivons ferait bien de se préparer le mieux possible en prévision de changements de temps qui ne peuvent être mieux décrits que par le terme « surnaturels ». Le monde va prochainement expérimenter les premières grandes souffrances, conséquences des plus terribles changements de climat, tremblements de terre, inondations et calamités que le monde ait connus de toute son histoire et qui surpasseront de beaucoup tout ce que l’on a connu jusqu’à présent.

2. Des tremblements de terre aux Etats-Unis.

Les Etats-Unis vont expérimenter, dans un avenir proche, le tremblement de terre le plus tragique de toute leur histoire. Un jour prochain, cette nation va tituber sous le poids de la nouvelle la plus importante des temps modernes : celle du tremblement de terre le plus grand et le plus désastreux de toute l’histoire.

Il provoquera une immense panique et une grande frayeur. Sans aucun doute, ce sera l’un des tremblements de terre sur lequel on recevra le plus d’informations. Les chaînes de télévision suspendront leurs émissions pour donner des informations qui dureront toute la journée.

Un autre tremblement de terre, qui affectera peut-être le Japon, précédera celui que je vois venir sur les Etats-Unis. Il n’y a pas le moindre doute, en mon esprit, concernant ce grand tremblement de terre qui va atteindre notre continent. Je crois qu’il sera beaucoup plus sévère que celui qui dévasta San Francisco.

Je ne suis pas du tout certain qu’il aura lieu en Californie. En réalité, je crois qu’il surviendra là où il sera le moins attendu. Ce terrible tremblement de terre peut même arrivé dans une région qui n’est pas sujette à ce genre de phénomène. Il atteindra une telle intensité sur l’échelle de Richter, qu’il en déclenchera deux autres, relativement importants. Je crois également que plus tard, un grand tremblement de terre se produira aux îles Aléoutiennes et qu’il provoquera de petits tremblements de terre sur toute la côte ouest des Etats-Unis.

Il est certain que des tremblements de terre vont atteindre les Etats-Unis et d’autres parties du monde avec une intensité croissante. L’intérêt des gens concernant les tremblements de terre s’accroîtra énormément dans les années à venir.

Les nouvelles concernant les scandales gouvernementaux, la guerre et même les problèmes économiques, seront complètement réduites à néant par celles concernant les tremblements de terre. Dès que ce tremblement de terre aura lieu, le pays entier en sera informé et des millions de personnes seront stupéfiées. Des milliers de gens seront affectés par la mort des leurs et les dégâts s’élèveront à des millions de dollars. De petits tremblements de terre, des soubresauts et des secousses seront enregistrés pratiquement tous les jours à travers le monde. Les tremblements de terre deviendront la cause première de la crainte et de la consternation.

La terre va trembler en de multiples endroits et ce, à plusieurs reprises. Il s’agit là d’une partie du jugement de Dieu et les hommes de science ne pourront pas l’expliquer. Ce sera en fait, une intervention de Dieu dans les affaires humaines. C’est un acte de Dieu qui apporte la dévastation et le jugement, et appelle les hommes à la repentance et à la soumission. Il peut frapper à n’importe quel moment et il est impossible de le retenir. Il ne restera plus aux hommes qu’à reculer dans l’effroi et la terreur, tandis que la puissance de Dieu se manifestera par des tremblements de terre.

Je crois que les récents tremblements de terre qui ont eu lieu au Nicaragua (en 1972 avec 10 000 morts) et au Mexique étaient un premier avertissement venant du ciel. Les laboratoires sismiques, aujourd’hui, enregistrent des secousses et des tremblements de terre tous les jours, dans le monde entier.

Grands séismes dans le monde depuis l’année de la Vision de David Wilkerson en 1973 :

1er cycle de 18 ans (1973 – 1991) : Chine, Guatemala, Chine, Iran, Mexique, Arménie et Iran (7 grands séismes).

Mai 1974 : de 10 000 à 20 000 morts, selon les estimations, dans le Sichuan et le Yunnan (CHINE).

Février 1976 : 26 000 morts au GUATEMALA.

Juillet 1976 : au moins 240 000 morts (bilan officiel), jusqu’à 700 000 morts, selon les experts occidentaux à Tangshan (CHINE).

Septembre 1978 : 25 000 morts dans la région de Tabass (IRAN).

Septembre 1985 : 5 000 morts (bilan officiel), de 10 000 à 30 000 selon une estimation française, à Mexico (MEXIQUE).

Décembre 1988 : 25 000 morts à Spitak (ARMÉNIE).

Juin 1990 : 37 000 morts dans les provinces de Ghilan et Zandjan (IRAN).

2ème cycle de 18 ans (1991 – 2009) : Inde, Japon, Turquie, Inde, Iran, Indonésie, Pakistan – Inde et Indonésie (8 grands séismes).

Septembre 1993 : 7 600 morts dans le Maharastra (INDE).

Janvier 1995 : Près de 6 500 morts dans la région de Kobe-Osaka (JAPON).

Août 1999 : 20 000 morts dans le nord-ouest de la TURQUIE.

Janvier 2001 : 25 000 morts dans le Gujarat (INDE).

Décembre 2003 : 31 000 morts dans la ville de Bam (IRAN).

Décembre 2004 : un séisme d’une magnitude de 9,1 au large de Sumatra (INDONÉSIE) déclenche un tsunami gigantesque qui fait plus de 220 000 morts dans une dizaine de pays d’ASIE DU SUD-EST.

Octobre 2005 : un séisme d’une magnitude de 7,6 provoque la mort d’au moins 75 000 personnes au PAKISTAN et en INDE.

Mai 2006 : Près de 6 000 morts à Java (INDONÉSIE).

Moyenne des grands séismes :

15 grands séismes dans le monde en 36 ans donnent en moyenne un grand séisme tous les 2,4 ans.

Le grand séisme annoncé aux Etats-Unis n’a pas encore eu lieu.

5. La famine vient.

Notre génération va avoir la famine s’abattre sur la terre et des millions de personnes vont mourir de faim. Devant nous, nous attendent des années catastrophiques, pendant lesquelles la sécheresse, les inondations et d’autres fléaux désastreux détruiront de grandes quantités de nourriture.

Des hivers sans neige provoqueront de piètres récoltes et la famine apparaîtra dans le Centre et l’Ouest de la Russie. L’Inde et le Pakistan, l’ensemble de l’Asie du Sud-est et l’Afrique seront tout particulièrement touchés.

Les 42 mois de sécheresse qu’a connus l’Afrique et la longue période d’aridité qui a sévi au Brésil, cesseront momentanément. Il y aura un léger apaisement, mais les conditions recommenceront vite à empirer. En Afrique, des millions de personnes devront affronter la famine.

En Amérique, les réserves de nourriture diminueront, en partie du fait de la sécheresse et des inondations que le pays aura connues. Les réserves de blé, de riz et de soja s’épuiseront complètement. Le manque de blé, de riz et de grain se fera durement sentir.

Notre génération (50 ans de 1973 à 2023) verra avec angoisse la population du monde augmenter beaucoup plus vite que les réserves de nourriture. Nous sommes déjà trop en retard pour pouvoir rattraper le temps perdu.

Le monde a déjà connu, dans le passé, la famine et la sécheresse. Mais cette fois-ci, ce sera plus grave. Dans le passé, le monde pouvait se remettre sur pieds grâce aux bonnes récoltes qui suivaient. Maintenant, il n’en est plus question ! Nous avons eu trop de mauvaises années et le pire doit encore venir. La situation va devenir de plus en plus grave. Du fait de la surpopulation, nous ne rattraperons jamais le temps perdu.

Il s’agit là, probablement, de la famine des derniers jours prédite dans le livre de Joël (chapitre 1, v. 15 à 20).

4. Le commencement des douleurs.

Les inondations, les ouragans, les tornades et les orages de grêle seront de plus en plus fréquents. Dans les prochaines années, plus du tiers du territoire des Etats-Unis sera déclaré « zone sinistrée ».

Parlant de la nature, les hommes diront qu’elle est devenue incontrôlable. D’étranges phénomènes surnaturels apparaîtront et déconcerteront les hommes de science. Les éruptions volcaniques se feront plus fréquentes. D’étranges signes apparaîtront dans le ciel, semblables à des tempêtes cosmiques. Ces événements, ainsi que d’autres, tels qu’il ne s’en est jamais vu auparavant, provoqueront l’étonnement d’un grand nombre de personnes. Une brume couleur sang recouvrira la terre et suscitera de longues périodes d’obscurité sévissant sur la planète, comme il en serait si le soleil refusait de donner sa lumière.

5. La nature deviendra comme sauvage.

La nature donnera libre cours à la fureur avec une intensité qui ira croissante au cours de la prochaine décennie. Il y aura de courtes périodes de répit, mais l’humanité sera le témoin, presque quotidien, de la manifestation de la colère de la nature, comme cela n’a jamais été vu jusqu’à ce jour.

Les inondations, les ouragans et les tornades détruiront les récoltes et le bétail ; cela fera monter les prix et dire à certains experts que la nature a perdu son équilibre.

Il sera de plus en plus difficile de faire des prévisions météorologiques. De soudaines tempêtes feront leur apparition sans prévenir. Les régions méridionales seront saisies par de rigoureuses vagues de froid et les régions septentrionales par des vagues de chaleur record.

Il y aura des périodes d’accalmie pendant lesquelles les hommes diront : « Tout continue comme depuis la fondation du monde ». Ce qui arrive n’a rien d’extraordinaire, cela ne vaut pas la peine que nous nous en inquiétons.

Les gens intelligents connaîtront en eux-mêmes que Dieu se tient derrière ces étranges événements et laisse la nature se déchaîner, afin d’amener les hommes à se préoccuper des valeurs éternelles. Ces réactions de la nature seront visiblement orchestrées par Dieu dans le but d’avertir l’humanité de l’imminence de la manifestation de Sa colère et de Son jugement. Il en sera comme si le ciel lui-même disait : « O Terre, prend garde à son appel ! C’est Lui qui tient les fondations de la Terre entre Ses mains. Il est le maître des inondations, des vents et des pluies ».

L’humanité aspirera à un retour à la normale, mais le temps vient où il ne sera plus possible de revenir sur ses pas. Dieu s’est élevé Lui-même comme quelqu’un qui se réveille de son sommeil, et Sa colère s’est enflammée contre les hommes obstinés et pécheurs. A la fin, Il fondra les éléments par une chaleur ardente. Jusqu’à la dernière heure, où la terre elle-même passera, Dieu déversera les coupes de Sa colère. Le Dieu de la nature utilisera Ses jugements pour révéler Sa puissance et avertir l’humanité de fuir Sa colère.

6. De courtes périodes de répit.

Beaucoup d’hommes feront semblant de se repentir, pendant ces temps de jugement où la nature déploiera sa fureur. Les courtes périodes de répit qui suivront, feront croire que la nature s’est « assagie » et les hommes seront réconfortés ensuite par la chaleur et les rayons du soleil, ainsi que par un certain retour à la normale. Mais peu de temps après, une violence beaucoup plus terrible se manifestera.

Les pilotes d’avions feront état des conditions de vol les plus terribles de l’histoire de l’aviation. Les ouragans les plus violents se préparent. De nombreuses régions du monde affronteront les hivers les plus rigoureux de tous les temps. L’Europe va bientôt être atteinte par des vagues de froid sans précédent.

7. L’épuisement des fonds de secours.

Les fonds d’aide et l’assistance se videront presque entièrement. Les compagnies d’assurances essuieront de lourdes pertes. De nombreux propriétaires terriens connaîtront de véritables désastres financiers.

Les dégâts causés par les tremblements de terre épuiseront presque tous les fonds d’assistance destinés aux sinistrés. Il existe en effet une limite au-delà de laquelle les gouvernements ne peuvent plus rien offrir pour venir en aide aux victimes des tremblements de terre. Il n’y a plus de fonds illimités en réserve, et les habitants de chaque nation apprendront bientôt qu’il n’y a plus d’autre secours et appui que Dieu.

Les Américains seront bouleversés d’apprendre que les fonds de réserve sont épuisés et seront très frappés par cette dure réalité.

8. Une vague d’épidémies.

Avec le retour des famines, des inondations et des tremblements de terre, l’humanité va faire face à une nouvelle menace d’épidémies. Une grande épidémie de choléra se développera dans divers pays sous-développés. L’Inde et le Pakistan voient poindre cette menace : des milliers de gens risquent de mourir à cause de ces épidémies et de la faim. La mauvaise nutrition, la faim et toutes les épidémies qui les accompagnent, représentent autant de problèmes auxquels un grand nombre d’autres nations devront faire face. Les réserves de vivres ne suffiront pas pour venir à bout de ces problèmes écrasants, et beaucoup mouront pour n’avoir reçu aucun secours. Les médicaments ne permettront de soigner qu’une petite partie de ceux qui seront dans le besoin.

Ce sera là, en réalité, la plus grande bataille que devra livrer l’humanité : la guerre entre la nature et l’homme. Bien que Dieu ait promis de ne jamais abandonner l’humanité, beaucoup penseront qu’il l’a fait.

9. Des orages de grêle.

Les rigoureux changements de temps qui feront leur apparition pendant la prochaine décennie, seront accompagnés de violents orages de grêle, qui prendront des proportions incroyables. De gros morceaux de glace tomberont du ciel et causeront de gros dégâts. Ces tempêtes détruiront non seulement les récoltes et écraseront les automobiles, mais elles entraîneront également la mort d’un grand nombre de personnes.

Préparez-vous à entendre bientôt parler de terribles tempêtes de grêle et d’orages, pendant les années à venir. Préparez-vous également à subir les hivers les plus rigoureux de tous les temps : aux Etats-Unis et au Canada, les chutes de neige battront tous les records.

Les statistiques de ces trois dernières années nous montrent que les orages de grêle ont considérablement augmenté en nombre et que les grêlons qui sont tombés sont de plus en plus gros. Les dimensions de ces grêlons deviendront à l’avenir presque incroyables.

10. D’étranges signes dans le ciel.

La Bible prédit que, dans les derniers jours, des signes inhabituels apparaîtront dans le ciel : du sang, du feu et des nuages de fumée. Je ne connais pas la signification exacte de ce que Joël a vu dans sa vision, mais je sais que ce que j’ai vu renforce chacune de mes prédictions. Des signes étranges et déconcertants apparaîtront dans les cieux et dans les étoiles. Au travers des siècles, de nombreux prophètes ont prédit qu’une énorme comète entrerait en collision avec la terre, répandant une sorte de poussière couleur rouge, dans les lacs, les courants d’eau et les océans, provoquant ainsi l’apparition de signes étranges dans le ciel.

Je n’ai reçu aucune révélation nouvelle et je n’arrive pas à trouver de passage de l’Ecriture qui confirme la vision de planètes devant entrer en collision ; mais ce que j’ai vu et peux affirmer ouvertement, c’est que le Saint-Esprit m’a confirmé que les prédictions du prophète Joël s’accompliront réellement dans cette génération.

Je crois que les prophètes ont vu soit des tempêtes cosmiques qui apparurent aux yeux des habitants de la terre comme des boules de feu, flamboyant dans le ciel et laissant derrière elles une traînée de vapeur, soit une pluie d’étoiles ou de comètes qui traversaient l’atmosphère et tombaient sur la terre.

Abrégé chronologique de l’Apocalypse :

ABREGE CHRONOLOGIQUE DE L’APOCALYPSE

PREMIERE PARTIE :

LES SEPT SCEAUX :

PREMIER SCEAU :
6.2 : Je regardai, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait avait un arc; une couronne lui fut donnée, et il partit en vainqueur et pour vaincre.

SECOND SCEAU :
6.4 : Et il sortit un autre cheval, roux. Celui qui le montait reçut le pouvoir d’enlever la paix de la terre, afin que les hommes s’égorgeassent les uns les autres; et une grande épée lui fut donnée.

TROISIEME SCEAU :
6.5 : Je regardai, et voici, parut un cheval noir. Celui qui le montait tenait une balance dans sa main.
6.6 : Et j’entendis au milieu des quatre êtres vivants une voix qui disait: Une mesure de blé pour un denier, et trois mesures d’orge pour un denier; mais ne fais point de mal à l’huile et au vin.

QUATRIEME SCEAU :
6.8 : Je regardai, et voici, parut un cheval d’une couleur pâle. Celui qui le montait se nommait la mort, et le séjour des morts l’accompagnait. Le pouvoir leur fut donné sur le quart de la terre, pour faire périr les hommes par l’épée, par la famine, par la mortalité, et par les bêtes sauvages de la terre.

CINQUIEME SCEAU :
6.9 : Quand il ouvrit le cinquième sceau, je vis sous l’autel les âmes de ceux qui avaient été immolés à cause de la parole de Dieu et à cause du témoignage qu’ils avaient rendu.
6.11 : Une robe blanche fut donnée à chacun d’eux; et il leur fut dit de se tenir en repos quelque temps encore, jusqu’à ce que fût complet le nombre de leurs compagnons de service et de leurs frères qui devaient être mis à mort comme eux.

SIXIEME SCEAU :
6.12 : Je regardai, quand il ouvrit le sixième sceau; et il y eut un grand tremblement de terre, le soleil devint noir comme un sac de crin, la lune entière devint comme du sang,
6.13 : Et les étoiles du ciel tombèrent sur la terre, comme lorsqu’un figuier secoué par un vent violent jette ses figues vertes.
6.14 : Le ciel se retira comme un livre qu’on roule; et toutes les montagnes et les îles furent remuées de leurs places.

2°) LE SIGNE DU DRAGON :
12.3 : Un autre signe parut encore dans le ciel; et voici, c’était un grand dragon rouge, ayant sept têtes et dix cornes, et sur ses têtes sept diadèmes.
12.4 : Sa queue entraînait le tiers des étoiles du ciel, et les jetait sur la terre.

4°) MICHEL COMBAT LE DRAGON :
12.7 : Et il y eut guerre dans le ciel. Michel et ses anges combattirent contre le dragon. Et le dragon et ses anges combattirent,
12.8 : Mais ils ne furent pas les plus forts, et leur place ne fut plus trouvée dans le ciel.
12.9 : Et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre, il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui.

5°) SERVITEURS DE DIEU MARQUES DU SCEAU :
7.2 : Et je vis un autre ange, qui montait du côté du soleil levant, et qui tenait le sceau du Dieu vivant; il cria d’une voix forte aux quatre anges à qui il avait été donné de faire du mal à la terre et à la mer, et il dit:
7.3 : Ne faites point de mal à la terre, ni à la mer, ni aux arbres, jusqu’à ce que nous ayons marqué du sceau le front des serviteurs de notre Dieu.
7.4 : Et j’entendis le nombre de ceux qui avaient été marqués du sceau, cent quarante-quatre mille, de toutes les tribus des fils d’Israël.

SEPTIEME SCEAU :
8.6 : Et les sept anges qui avaient les sept trompettes se préparèrent à en sonner.

1°) L’ANTECHRIST :
13.1 : Puis je vis monter de la mer une bête qui avait dix cornes et sept têtes, et sur ses cornes dix diadèmes, et sur ses têtes des noms de blasphème.
13.2 : La bête que je vis était semblable à un léopard; ses pieds étaient comme ceux d’un ours, et sa gueule comme une gueule de lion. Le dragon lui donna sa puissance, et son trône, et une grande autorité.
13.3 : Et je vis l’une de ses têtes comme blessée à mort; mais sa blessure mortelle fut guérie. Et toute la terre était dans l’admiration derrière la bête.
13.4 : Et ils adorèrent le dragon, parce qu’il avait donné l’autorité à la bête; ils adorèrent la bête, en disant: Qui est semblable à la bête, et qui peut combattre contre elle?
13.7 : Et il lui fut donné de faire la guerre aux saints, et de les vaincre. Et il lui fut donné autorité sur toute tribu, tout peuple, toute langue, et toute nation.
13.8 : Et tous les habitants de la terre l’adoreront, ceux dont le nom n’a pas été écrit dès la fondation du monde dans le livre de vie de l’agneau qui a été immolé.

2°) ROME :
17.3 : Il me transporta en esprit dans un désert. Et je vis une femme assise sur une bête écarlate, pleine de noms de blasphème, ayant sept têtes et dix cornes.
17.4 : Cette femme était vêtue de pourpre et d’écarlate, et parée d’or, de pierres précieuses et de perles. Elle tenait dans sa main une coupe d’or, remplie d’abominations et des impuretés de sa prostitution.
17.5 : Sur son front était écrit un nom, un mystère: Babylone la grande, la mère des impudiques et des abominations de la terre.

3°) L’ANTECHRIST (SUITE) :
17.8 : La bête que tu as vue était, et elle n’est plus. Elle doit monter de l’abîme, et aller à la perdition. Et les habitants de la terre, ceux dont le nom n’a pas été écrit dès la fondation du monde dans le livre de vie, s’étonneront en voyant la bête, parce qu’elle était, et qu’elle n’est plus, et qu’elle reparaîtra.
17.9 : C’est ici l’intelligence qui a de la sagesse. -Les sept têtes sont sept montagnes, sur lesquelles la femme est assise.
17.10 : Ce sont aussi sept rois: cinq sont tombés, un existe, l’autre n’est pas encore venu, et quand il sera venu, il doit rester peu de temps.
17.11 : Et la bête qui était, et qui n’est plus, est elle-même un huitième roi, et elle est du nombre des sept, et elle va à la perdition.
17.12 : Les dix cornes que tu as vues sont dix rois, qui n’ont pas encore reçu de royaume, mais qui reçoivent autorité comme rois pendant une heure avec la bête.
17.15 : Et il me dit: Les eaux que tu as vues, sur lesquelles la prostituée est assise, ce sont des peuples, des foules, des nations, et des langues.
17.16 : Les dix cornes que tu as vues et la bête haïront la prostituée, la dépouilleront et la mettront à nu, mangeront ses chairs, et la consumeront par le feu.
17.18 : Et la femme que tu as vue, c’est la grande ville qui a la royauté sur les rois de la terre.

4°) LE FAUX PROPHETE :
13.11 : Puis je vis monter de la terre une autre bête, qui avait deux cornes semblables à celles d’un agneau, et qui parlait comme un dragon.
13.14 : Et elle séduisait les habitants de la terre par les prodiges qu’il lui était donné d’opérer en présence de la bête, disant aux habitants de la terre de faire une image à la bête qui avait la blessure de l’épée et qui vivait.
13.15 : Et il lui fut donné d’animer l’image de la bête, afin que l’image de la bête parlât, et qu’elle fît que tous ceux qui n’adoreraient pas l’image de la bête fussent tués.
13.16 : Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front,
13.17 : Et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom.
13.18 : C’est ici la sagesse. Que celui qui a de l’intelligence calcule le nombre de la bête. Car c’est un nombre d’homme, et son nombre est six cent soixante-six.

DEUXIEME PARTIE :

LES SEPT TROMPETTES :

PREMIERE TROMPETTE :
8.7 : Le premier sonna de la trompette. Et il y eut de la grêle et du feu mêlés de sang, qui furent jetés sur la terre; et le tiers de la terre fut brûlé, et le tiers des arbres fut brûlé, et toute herbe verte fut brûlée.

DEUXIEME TROMPETTE :
8.8 : Le second ange sonna de la trompette. Et quelque chose comme une grande montagne embrasée par le feu fut jeté dans la mer; et le tiers de la mer devint du sang,
8.9 : Et le tiers des créatures qui étaient dans la mer et qui avaient vie mourut, et le tiers des navires périt.

TROISIEME TROMPETTE :
8.10 : Le troisième ange sonna de la trompette. Et il tomba du ciel une grande étoile ardente comme un flambeau; et elle tomba sur le tiers des fleuves et sur les sources des eaux.
8.11 : Le nom de cette étoile est Absinthe; et le tiers des eaux fut changé en absinthe, et beaucoup d’hommes moururent par les eaux, parce qu’elles étaient devenues amères.

QUATRIEME TROMPETTE :
8.12 : Le quatrième ange sonna de la trompette. Et le tiers du soleil fut frappé, et le tiers de la lune, et le tiers des étoiles, afin que le tiers en fût obscurci, et que le jour perdît un tiers de sa clarté, et la nuit de même.
8.13 : Je regardai, et j’entendis un aigle qui volait au milieu du ciel, disant d’une voix forte: Malheur, malheur, malheur aux habitants de la terre, à cause des autres sons de la trompette des trois anges qui vont sonner!

CINQUIEME TROMPETTE (1° GRAND MALHEUR) :
9.1 : Le cinquième ange sonna de la trompette. Et je vis une étoile qui était tombée du ciel sur la terre. La clef du puits de l’abîme lui fut donnée,
9.2 : Et elle ouvrit le puits de l’abîme. Et il monta du puits une fumée, comme la fumée d’une grande fournaise; et le soleil et l’air furent obscurcis par la fumée du puits.
9.3 : De la fumée sortirent des sauterelles, qui se répandirent sur la terre; et il leur fut donné un pouvoir comme le pouvoir qu’ont les scorpions de la terre.
9.4 : Il leur fut dit de ne point faire de mal à l’herbe de la terre, ni à aucune verdure, ni à aucun arbre, mais seulement aux hommes qui n’avaient pas le sceau de Dieu sur le front.
9.5 : Il leur fut donné, non de les tuer, mais de les tourmenter pendant cinq mois ; et le tourment qu’elles causaient était comme le tourment que cause le scorpion, quand il pique un homme.
9.10 : Elles avaient des queues semblables à des scorpions et des aiguillons, et c’est dans leurs queues qu’était le pouvoir de faire du mal aux hommes pendant cinq mois.
9.11 : Elles avaient sur elles comme roi l’ange de l’abîme, nommé en hébreu ABADDON, et en grec APOLLYON.
9.12 : Le premier malheur est passé. Voici il vient encore deux malheurs après cela.

SIXIEME TROMPETTE (2° GRAND MALHEUR) :
9.13 : Le sixième ange sonna de la trompette. Et j’entendis une voix venant des quatre cornes de l’autel d’or qui est devant Dieu,
9.14 : Et disant au sixième ange qui avait la trompette: Délie les quatre anges qui sont liés sur le grand fleuve d’Euphrate.
9.15 : Et les quatre anges qui étaient prêts pour l’heure, le jour, le mois et l’année, furent déliés afin qu’ils tuassent le tiers des hommes.
9.16 : Le nombre des cavaliers de l’armée était de deux myriades de myriades: j’en entendis le nombre.
9.18 : Le tiers des hommes fut tué par ces trois fléaux, par le feu, par la fumée, et par le soufre, qui sortaient de leurs bouches.
9.21 : Et ils ne se repentirent pas de leurs meurtres, ni de leurs enchantements, ni de leur impudicité ni de leurs vols.

1°) LES DEUX TEMOINS :
11.3 : Je donnerai à mes deux témoins le pouvoir de prophétiser, revêtus de sacs, pendant mille deux cent soixante jours.
11.4 : Ce sont les deux oliviers et les deux chandeliers qui se tiennent devant le Seigneur de la terre.
11.5 : Si quelqu’un veut leur faire du mal, du feu sort de leur bouche et dévore leurs ennemis; et si quelqu’un veut leur faire du mal, il faut qu’il soit tué de cette manière.
11.6 : Ils ont le pouvoir de fermer le ciel, afin qu’il ne tombe point de pluie pendant les jours de leur prophétie; et ils ont le pouvoir de changer les eaux en sang, et de frapper la terre de toute espèce de plaie, chaque fois qu’ils le voudront.
11.7 : Quand ils auront achevé leur témoignage, la bête qui monte de l’abîme leur fera la guerre, les vaincra, et les tuera.
11.8 : Et leurs cadavres seront sur la place de la grande ville, qui est appelée, dans un sens spirituel, Sodome et Égypte, là même où leur Seigneur a été crucifié.
11.9 : Des hommes d’entre les peuples, les tribus, les langues, et les nations, verront leurs cadavres pendant trois jours et demi, et ils ne permettront pas que leurs cadavres soient mis dans un sépulcre.
11.10 : Et à cause d’eux les habitants de la terre se réjouiront et seront dans l’allégresse, et ils s’enverront des présents les uns aux autres, parce que ces deux prophètes ont tourmenté les habitants de la terre.
11.11 : Après les trois jours et demi, un esprit de vie, venant de Dieu, entra en eux, et ils se tinrent sur leurs pieds; et une grande crainte s’empara de ceux qui les voyaient.
11.12 : Et ils entendirent du ciel une voix qui leur disait: Montez ici! Et ils montèrent au ciel dans la nuée; et leurs ennemis les virent.
11.13 : A cette heure-là, il y eut un grand tremblement de terre, et la dixième partie de la ville, tomba; sept mille hommes furent tués dans ce tremblement de terre, et les autres furent effrayés et donnèrent gloire au Dieu du ciel.
11.14 : Le second malheur est passé. Voici, le troisième malheur vient bientôt.

2°) LES SEPT TONNERRES :
10.1 : Je vis un autre ange puissant, qui descendait du ciel, enveloppé d’une nuée; au-dessus de sa tête était l’arc-en-ciel, et son visage était comme le soleil, et ses pieds comme des colonnes de feu.
10.2 : Il tenait dans sa main un petit livre ouvert. Il posa son pied droit sur la mer, et son pied gauche sur la terre;
10.3 : Et il cria d’une voix forte, comme rugit un lion. Quand il cria, les sept tonnerres firent entendre leurs voix.
10.4 : Et quand les sept tonnerres eurent fait entendre leurs voix, j’allais écrire; et j’entendis du ciel une voix qui disait: Scelle ce qu’ont dit les sept tonnerres, et ne l’écris pas.
10.5 : Et l’ange, que je voyais debout sur la mer et sur la terre, leva sa main droite vers le ciel,
10.6 : Et jura par celui qui vit aux siècles des siècles, qui a créé le ciel et les choses qui y sont, la terre et les choses qui y sont, et la mer et les choses qui y sont, qu’il n’y aurait plus de temps,
10.7 : Mais qu’aux jours de la voix du septième ange, quand il sonnerait de la trompette, le MYSTERE DE DIEU s’accomplirait, comme il l’a annoncé à ses serviteurs, les prophètes.

SEPTIEME TROMPETTE (ENLEVEMENT DE L’EGLISE) :
11.15 : Le septième ange sonna de la trompette. Et il y eut dans le ciel de fortes voix qui disaient: Le royaume du monde est remis à notre Seigneur et à son Christ; et il régnera aux siècles des siècles.

TROISIEME PARTIE :

LES SEPT COUPES (3° GRAND MALHEUR).

16.1 : Et j’entendis une voix forte qui venait du temple, et qui disait aux sept anges: Allez, et versez sur la terre les sept coupes de la colère de Dieu.

PREMIERE COUPE :
16.2 : Le premier alla, et il versa sa coupe sur la terre. Et un ulcère malin et douloureux frappa les hommes qui avaient la marque de la bête et qui adoraient son image.

DEUXIEME COUPE :
16.3 : Le second versa sa coupe dans la mer. Et elle devint du sang, comme celui d’un mort; et tout être vivant mourut, tout ce qui était dans la mer.

TROISIEME COUPE :
16.4 : Le troisième versa sa coupe dans les fleuves et dans les sources d’eaux. Et ils devinrent du sang.
16.5 : Et j’entendis l’ange des eaux qui disait: Tu es juste, toi qui es, et qui étais; tu es saint, parce que tu as exercé ce jugement.
16.6 : Car ils ont versé le sang des saints et des prophètes, et tu leur as donné du sang à boire: ils en sont dignes.

QUATRIEME COUPE :
16.8 : Le quatrième versa sa coupe sur le soleil. Et il lui fut donné de brûler les hommes par le feu ;
16.9 : Et les hommes furent brûlés par une grande chaleur, et ils blasphémèrent le nom du Dieu qui a l’autorité sur ces fléaux, et ils ne se repentirent pas pour lui donner gloire.

CINQUIEME COUPE :
16.10 : Le cinquième versa sa coupe sur le trône de la bête. Et son royaume fut couvert de ténèbres; et les hommes se mordaient la langue de douleur,
16.11 : Et ils blasphémèrent le Dieu du ciel, à cause de leurs douleurs et de leurs ulcères, et ils ne se repentirent pas de leurs oeuvres.

SIXIEME COUPE :
16.12 : Le sixième versa sa coupe sur le grand fleuve, l’Euphrate. Et son eau tarit, afin que le chemin des rois venant de l’Orient fût préparé.
16.13 : Et je vis sortir de la bouche du dragon, et de la bouche de la bête, et de la bouche du faux prophète, trois esprits impurs, semblables à des grenouilles.
16.14 : Car ce sont des esprits de démons, qui font des prodiges, et qui vont vers les rois de toute la terre, afin de les rassembler pour le combat du grand jour du Dieu tout puissant.
16.15 : Voici, je viens comme un voleur. Heureux celui qui veille, et qui garde ses vêtements, afin qu’il ne marche pas nu et qu’on ne voie pas sa honte!
16.16 : Ils les rassemblèrent dans le lieu appelé en hébreu HARMAGUEDON.

SEPTIEME COUPE :
16.17 : Le septième versa sa coupe dans l’air. Et il sortit du temple, du trône, une voix forte qui disait: C’en est fait!
16.18 : Et il y eut des éclairs, des voix, des tonnerres, et un grand tremblement de terre, tel qu’il n’y avait jamais eu depuis que l’homme est sur la terre, un aussi grand tremblement.
16.19 : Et la grande ville fut divisée en trois parties, et les villes des nations tombèrent, et Dieu, se souvint de Babylone la grande, pour lui donner la coupe du vin de son ardente colère.
16.20 : Et toutes les îles s’enfuirent, et les montagnes ne furent pas retrouvées.
16.21 : Et une grosse grêle, dont les grêlons pesaient un talent, tomba du ciel sur les hommes; et les hommes blasphémèrent Dieu, à cause du fléau de la grêle, parce que ce fléau était très grand.

JUGEMENT DE ROME :
18.1 : Après cela, je vis descendre du ciel un autre ange, qui avait une grande autorité; et la terre fut éclairée de sa gloire.
18.2 : Il cria d’une voix forte, disant: Elle est tombée, elle est tombée, Babylone la grande! Elle est devenue une habitation de démons, un repaire de tout esprit impur, un repaire de tout oiseau impur et odieux,
18.3 : Parce que toutes les nations ont bu du vin de la fureur de son impudicité, et que les rois de la terre se sont livrés avec elle à l’impudicité, et que les marchands de la terre se sont enrichis par la puissance de son luxe.
18.4 : Et j’entendis du ciel une autre voix qui disait: Sortez du milieu d’elle, mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés, et que vous n’ayez point de part à ses fléaux.

QUATRIEME PARTIE :

RETOUR DE JESUS.

: Puis je vis le ciel ouvert, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait s’appelle Fidèle et Véritable, et il juge et combat avec justice.
19.12 : Ses yeux étaient comme une flamme de feu; sur sa tête étaient plusieurs diadèmes; il avait un nom écrit, que personne ne connaît, si ce n’est lui-même;
19.13 : Et il était revêtu d’un vêtement teint de sang. Son nom est la Parole de Dieu.
19.16 : Il avait sur son vêtement et sur sa cuisse un nom écrit: Roi des rois et Seigneur des seigneurs.
19.20 : Et la bête fut prise, et avec elle le faux prophète, qui avait fait devant elle les prodiges par lesquels il avait séduit ceux qui avaient pris la marque de la bête et adoré son image. Ils furent tous les deux jetés vivants dans l’étang ardent de feu et de soufre.
20.1 : Puis je vis descendre du ciel un ange, qui avait la clef de l’abîme et une grande chaîne dans sa main.
20.2 : Il saisit le dragon, le serpent ancien, qui est le diable et Satan, et il le lia pour mille ans.
20.3 : Il le jeta dans l’abîme, ferma et scella l’entrée au-dessus de lui, afin qu’il ne séduisît plus les nations, jusqu’à ce que les mille ans fussent accomplis. Après cela, il faut qu’il soit délié pour un peu de temps.
20.4 : Et je vis des trônes; et à ceux qui s’y assirent fut donné le pouvoir de juger. Et je vis les âmes de ceux qui avaient été décapités à cause du témoignage de Jésus et à cause de la parole de Dieu, et de ceux qui n’avaient pas adoré la bête ni son image, et qui n’avaient pas reçu la marque sur leur front et sur leur main. Ils revinrent à la vie, et ils régnèrent avec Christ pendant mille ans.
20.5 : Les autres morts ne revinrent point à la vie jusqu’à ce que les mille ans fussent accomplis. C’est la première résurrection.
20.6 : Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection! La seconde mort n’a point de pouvoir sur eux; mais ils seront sacrificateurs de Dieu et de Christ, et ils régneront avec lui pendant mille ans.

CINQUIEME PARTIE :

LA FIN DU MILLENIUM :

20.7 : Quand les mille ans seront accomplis, Satan sera relâché de sa prison.
20.8 : Et il sortira pour séduire les nations qui sont aux quatre coins de la terre, Gog et Magog, afin de les rassembler pour la guerre; leur nombre est comme le sable de la mer.
20.9 : Et ils montèrent sur la surface de la terre, et ils investirent le camp des saints et la ville bien-aimée. Mais un feu descendit du ciel, et les dévora.
20.10 : Et le diable, qui les séduisait, fut jeté dans l’étang de feu et de soufre, où sont la bête et le faux prophète. Et ils seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles.
20.11 : Puis je vis un grand trône blanc, et celui qui était assis dessus. La terre et le ciel s’enfuirent devant sa face, et il ne fut plus trouvé de place pour eux.
20.12 : Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs oeuvres, d’après ce qui était écrit dans ces livres.
20.13 : La mer rendit les morts qui étaient en elle, la mort et le séjour des morts rendirent les morts qui étaient en eux; et chacun fut jugé selon ses oeuvres.
20.14 : Et la mort et le séjour des morts furent jetés dans l’étang de feu. C’est la seconde mort, l’étang de feu.
20.15 : Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l’étang de feu.

Les preuves de la réalité des cyclcles historiques:

Mes preuves.

Nous ne pouvons pas accepter une partie de la révélation biblique et, en même temps en rejeter une autre partie, car ce serait profondément malhonnête. Il faut aussi tenir compte de la réalité des cycles historiques, lesquels déterminent la position chronologique de l’Apocalypse et l’année du retour de Jésus. Celle-ci n’est pas donnée en fonction d’une volonté humaine, mais elle est déterminée par les cycles de l’histoire, lesquels sont confirmés par la chronologie biblique, c’est-à-dire par la Parole de Dieu.

Les soixante-dix semaines prophétiques du prophète Daniel, au chapitre IX, sont un exemple des cycles historiques mentionnés par la Bible. Ils s’inscrivent dans un cycle de 70 fois sept ans ou 490 ans ; 490 ans sont le quart de 1960 ans, soit d’une ère spirituelle.

Les sept âges de l’histoire de l’Eglise forment sept cycles de 280 ans chacun, soit 1960 ans.

Les 70 années de captivité des Juifs à Babylone sont tirées de 70 fois 7 ans, pendant lesquelles les années sabbatiques ne furent pas respectées à cause de l’établissement de la royauté en Israël. Elles furent annoncées par le prophète Jérémie et commencèrent en 607 av. notre ère. L’an 607 av. notre ère est placé 490 ans avant l’an 1097, année où le roi Saül régnait sur Israël, en fait depuis trois ans. Cette année là fut la première où les années sabbatiques ne furent plus respectées. Elles déterminent les cycles de sept ans de l’histoire d’Israël.

Ainsi, nous avons :

1) 490 ans de l’an 1097 à 607 av. notre ère ;

2) 483 ans de 457 av. notre ère à l’an 27 de notre ère, date de la crucifixion de Jésus, soit 490 ans moins sept ans, non accomplis, mais qui le seront à la fin de l’histoire de l’Eglise, de l’an 2020 à 2027 : il s’agit de l’Apocalypse.

Par ailleurs, le Temple de Salomon a été fondé en 1017 av. notre ère, soit 560 ans avant l’an 457 av. notre ère (début des 70 semaines d’années) ou deux fois 280 ans (deux âges spirituels).

La Circoncision d’Abraham eut lieu en 1967 av. notre ère, soit 1960 ans avant la naissance de Jésus en l’an 7 av. notre ère ou sept âges spirituels (7 x 280 ans).

Des recherches plus approfondies font ressortir tous les cycles de l’histoire d’Israël qui s’inscrivent dans un cycle de 1993 ans (soit deux mille ans moins sept ans). Il en est de même pour l’Eglise dont l’histoire forme un grand cycle de 1960 ans (7 x 280 ans), auquel s’ajoute un supplément de 33 ans pour faire également 1993 ans. A ces 1993 ans de l’histoire de l’Eglise s’ajoutent les sept années de l’Apocalypse pour faire 2000 ans. Il s’agit aussi de la 70° semaine d’année du prophète Daniel, soit les sept années qui manquaient aux 1993 ans de l’histoire d’Israël.

Le schéma des cycles de l’Histoire du Monde est fondé sur la chronologie biblique, c’est-à-dire sur la Parole de Dieu, et donne la position exacte de l’Apocalypse de 2020 à 2027 de notre ère, après laquelle, il ne cède la place qu’aux mille ans du Millénium !

Les sept âges de l’histoire de l’Eglise sont accomplis depuis 1987, année du compte à rebours de 33 ans jusqu’à l’Apocalypse !

Les preuves s’ajoutent les unes aux autres et seuls ceux qui « ne veulent pas voir » restent dans l’obscurité !

Preuve mathématique :

Il s’agit de la « preuve par l’emplacement du dernier élément du puzzle ».

En effet, le dernier élément du puzzle ne peut prendre place qu’à un seul endroit, car il n’y a pas de place pour lui ailleurs : une fois tous les éléments réunis, il ne reste plus qu’un seul emplacement, unique, pour le dernier. Ceci est une preuve mathématique : il se trouve là, parce qu’il ne peut pas se placer ailleurs !

Il en va de même avec le schéma des cycles de l’Histoire du Monde (en Adam) : l’Apocalypse ne peut pas être placée ailleurs que de l’an 2020 à 2027. Tout autre endroit entrerait en contradiction avec le plan d’ensemble du schéma et avec les données bibliques. Ce schéma est fondé sur les données chronologiques bibliques, donc, sur la Parole de Dieu ! Nous connaissons, par lui, les dates de l’Apocalypse !

La vérification de ma chronologie doit se faire à l’aide d’une Bible J.N. Darby qui comprend une chronologie, accessible à tous. Il suffit de comparer les deux chronologies, la mienne et celle de J.N. Darby, et enfin, de vérifier toutes les références bibliques (données par la Bible J.N. Darby) dans la Bible elle-même !

Il est alors possible de se rendre compte que ma chronologie tient compte de toutes les données chronologiques de la Bible, sans les trahir : elle permet de corriger les « erreurs de J.N. Darby », qui n’a pas respecté toutes les données bibliques (exemple : durées des règnes des rois de Juda depuis Salomon jusqu’à la Captivité des Juifs à Babylone).

Pour ce qui concerne la date de la naissance de Jésus, J.N. DARBY ne pouvait pas la connaître à son époque, car le travail des historiens n’était pas suffisamment avancé.

Nous savons que lorsque les Mages arrivèrent à Jérusalem, Jésus était déjà né depuis deux ans et le roi Hérode I° le Grand (37 – 4 av. notre ère) était toujours vivant. La famille alla se réfugier en Egypte sans doute pendant une année entière jusqu’en 4 av. notre ère, année de la mort du roi ; cela place la naissance de Jésus trois ans avant la mort d’Hérode I° le Grand et c’est ici la certitude que Jésus est bien né en l’an 7 av. notre ère, année où le recensement ordonné en huit av. notre ère fut appliqué en Palestine. Il fut crucifié en l’an 27 de notre ère, à l’âge de 33 ans. Il n’y a pas de contradiction entre les Evangiles de Luc et de Matthieu, mais Luc se rapporte à la naissance réelle de Jésus, tandis que Matthieu raconte ce qui s’est passé deux années plus tard(le temps que les Mages venus de Perse accomplissent leur voyage, car l’étoile leur était apparue dans leur pays au moment même de la naissance de Jésus). Par ailleurs, la datation de Luc (ch. III, v. 1 – 6) est, soit l’année de la composition de l’Evangile, soit une erreur de transcription des copistes qui auraient probablement changé « la 5° année du règne de TIBÈRE-CÉSAR » en « 15° année ». Jean-Baptiste aurait alors commencé son ministère à l’âge de 25 ans, en 19 de notre ère.

Les clés chronologiques :

1) Création d’Adam : 0 (4074 av. notre ère) ;

2) Déluge : 1656 ans après (2478 av. notre ère) ;

3) Naissance de Térakh, père d’Abraham : 222 ans après (2196 av. notre ère) ;

4) Naissance d’Abraham : 130 ans après (2026 av. notre ère) ;

5) Abraham en Canaan : 75 ans après (1991 av. notre ère) ;

6) Circoncision d’Abraham : 24 ans après (1967 av. notre ère) ;

7) Exode sous Moïse : 430 ans après (1537 av. notre ère) ;

8) Construction du Temple de Jérusalem sous Salomon : 520 ans après (1017 av. notre ère) ;

9) Schisme Israël-Juda : 37 ans après (980 av. notre ère) ;

10) 1° Départ en Captivité à Babylone (Daniel I, 1-2) : 373 ans après (6O7 av. notre ère) ;

11) 1° Retour d’Exil : 70 ans après (537 av. notre ère) ;

12) Départ chronologique des 69 semaines d’années de Daniel IX (Application de l’Edit d’Artaxercès selon Esdras VII) : 80 ans après (457 av. notre ère) ;

13) Crucifixion, mort et résurrection de Jésus : 483 ans après (27 de notre ère).

Total des durées : 4100 ans.

La preuve de l’authenticité de ma chronologie est une « preuve par neuf » :

Cette chronologie fait apparaître un schéma cyclique parfaitement en accord avec les divisions cycliques de l’année solaire pour un jour = 20 ans.

C’est une « preuve par neuf », car ces correspondances ne sont pas l’effet d’un trucage.

C’est après avoir corrigé l’unique erreur de ma première chronologie, laquelle se trouve dans mon premier livre intitulé « Mystères révélés », publié aux Editions « La Pensée Universelle » en 1989, le15 janvier 2004, que ce schéma parfait m’est apparu !

Cette seule et unique erreur, corrigée 15 ans après la publication de « Mystères révélés » (1989 – 2004), fait apparaître une nouvelle chronologie en parfait accord avec les divisions cycliques de l’année solaire : c’est une Révélation ! Mais aussi une « preuve par neuf » ! L’année solaire, avec ses divisions cycliques, devient le cadre qui forme le « puzzle » des cycles de l’Histoire du Monde en Adam.

Il s’est en effet glissé une erreur de 40 ans dans l’interprétation chronologique classique de l’Ancien Testament, car il y a en réalité 520 ans depuis l’Exode d’Israël sous Moïse jusqu’aux fondations du Temple de Jérusalem, la quatrième année du règne du roi Salomon.

A l’origine de cette erreur il y a, au premier livre des Rois, ch. VI, v. 1, une indication chronologique, que nous avions « textuellement » prise en compte, mentionnant : « 480 ans après la sortie des Israélites du pays d’Egypte ». Il ne s’agissait pas en réalité d’une référence à l’Exode, comme nous l’avions cru, mais du temps compté depuis la « Sortie du Sinaï », sans doute considéré comme un prolongement du territoire égyptien, c’est-à-dire au moment du passage du Jourdain – et non pas de la mer Rouge – pour entrer dans la terre promise, définitivement hors d’Egypte.

Il apparaît que la chronologie du livre des Juges, trop souvent négligée, donne en réalité 390 ansdepuis la première oppression d’Israël par Cusan-Risathaïm, roi de Mésopotamie (Juges ch. III, v. 8), jusqu’à celle des Philistins (Juges ch. XIII, v. 1). Nous sommes alors au début du règne de Saül, en 1100 avant notre ère. De ce fait, la chronologie des Juges nous permet de dater en 1490 avant notre ère (390 ans avant 1100) le début de la première oppression d’Israël, par le roi de Mésopotamie, juste 7 ans après l’entrée des Israélites en Palestine, laquelle se fit en 1497, c’est-à-dire 480 ans avant la fondation du Temple de Jérusalem, qui eut lieu en 1017 av. notre ère. Par ailleurs, nous observons que le livre de Josué, ch. XV, v. 15-17, et des Juges, ch. I, v. 11-13, que le premier libérateur, Othniel, était effectivement contemporain de Josué et Caleb.

Il faut donc compter, après l’Exode, 40 ans de marche dans le désert du Sinaï sous la conduite de Moïse, puis 397 ans pour le temps des Juges (après la mort de Moïse), jusqu’au début du règne de Saül, premier roi d’Israël, et, enfin, 83 ans jusqu’à la quatrième année du règne du roi Salomon, soit 520 ans au total au lieu de « 480 ans ». Nous obtenons, après cette étude, bel et bien une différence de 40 ans, origine de notre erreur.

Le schéma corrigé des cycles de l’Histoire du Monde se trouve par conséquent modifié et il révèle, ce qui nous avait échappé jusqu’ici, à savoir : l’emplacement exact de l’Apocalypse, de 2020 à 2027 de notre ère.

Car nous observons dès lors qu’il y a en réalité 1993 ans, au lieu de « 1953 ans » depuis l’alliance de la Circoncision faite avec Abraham en 1967 av. notre ère (c’est-à-dire 430 ans avant l’Exode, durée indiquée dans Galates III, v. 17, ou 470 ans avant l’entrée d’Israël en Palestine), jusqu’à la Crucifixion de Jésus en 27 de notre ère, sachant qu’il est né en l’an 7 av. notre ère. Soit 1960 ans (ou 7 fois 280 ans, les sept âges de la « postérité d’Abraham »), jusqu’à la naissance de Jésus, auxquels il faut ajouter les 33 années de sa vie.

De même, il y a aussi une durée de 1993 ans depuis la Résurrection de Jésus, soit 1960 ans (ou 7fois 280 ans, les sept âges de l’Histoire de l’Eglise), auxquels il faut ajouter un temps supplémentaire de 33 ans (répétition des cycles ou « effet miroir »), jusqu’au début de l’Apocalypse. C’est pourquoi nous devons ajouter 33 ans aux dates initialement prévues dans « Mystères révélés ».

Ces observations faites, il faut ensuite ajouter les sept années de l’Apocalypse elle-même, dontnous connaissons la durée exacte grâce à la prophétie des « 70 semaines d’années » du prophète Daniel (ch. IX, v. 24-27), pour rattraper ce qui reste des « 40 ans » qui avaient été « oubliés » à cause de notre erreur chronologique (7 ans ajoutés à 33 ans font bien 40 ans). Cela donne enfin 2000 ans car l’Apocalypse commence à la fin du cycle de 1993 ans. Nous obtenons deux millénaires depuis la Mort et la Résurrection de Jésus jusqu’à son prochain Retour, de l’an 27 de notre ère jusqu’en 2027(et non pas depuis sa naissance).

Le schéma général des cycles, définitivement achevé, compte 71 siècles depuis la Créationd’Adam en 4074 av. notre ère, jusqu’à la fin du Millénium en 3027, alors que d’autres ont cru devoir en trouver soixante-dix (7000 ans).

Cependant, il apparaît que l’ensemble des cycles de l’histoire schématique du Monde compte 72 siècles depuis le début de la Création en 4174 av. notre ère, laquelle a été probablement décidée et mise en oeuvre après un cataclysme d’ordre planétaire (et non cosmique), provoqué probablement par la chute d’un ou de plusieurs astéroïdes (voir à ce sujet les explications détaillées dans « Mystères révélés » à partir de la page 105 et la traduction du premier chapitre dela Genèse, pages 114 à 116). Nous obtenons un siècle de plus car il faut compter 100 ans depuis le milieu du premier jour (apparition de la lumière), jusqu’au milieu du sixième jour (création d’Adam), chaque « jour » de la Création ayant une durée « schématiquement » définie de 20 ans.

Nous pouvons néanmoins obtenir un ensemble de 70 siècles. Pour cela, il faut compter 2000 ans depuis la sortie d’Adam « schématiquement » indiquée (voir le schéma des cycles de l’histoire du Monde) du Jardin d’Eden en 3974 av. notre ère, lorsqu’il avait 100 ans (nous savons qu’il vécut 930 ans), jusqu’au début du « compte à rebours » de sept années avant la destruction, faite par les anges, de Sodome et Gomorrhe (destruction par le « feu du ciel » après sept ans d’attente par rapport à la position d’origine du nouveau cycle, ce qui peut être interprété comme une préfiguration de l’Apocalypse). Il faut ensuite ajouter les 2000 ans qui suivent le début de ce premier « compte à rebours » jusqu’à la Crucifixion de Jésus, soit 4000 ans accomplis. Pour tenir compte du temps complet de l’Histoire de l’Eglise (1960 ans + 33 ans + 7 ans), il faut ajouter 2000 ans depuis la Résurrection de Jésus jusqu’à son Retour attendu pour l’an 2027, soit 6000 ans accomplis. Enfin, pour terminer, nous devons ajouter les 1000 ans du Millénium, dont la durée est nettement indiquée dans l’Apocalypse de Saint-Jean (ch. XX, v. 1-3 et 7-10), pour obtenir très exactement une durée globale de 7000 ans (70 siècles), depuis l’entrée dans le Monde du péché en Adam jusqu’à la libération finale du Diable suivie du Jugement dernier.

Pour ce qui concerne l’ensemble des cycles de 1040 ans (périodes méso-américaines de quatre fois 260 ans ou « roues de katuns »), ils existent toujours dans cette nouvelle structure, mais ils se confondent avec ceux du calendrier méso-américain lui-même dont nous avions déjà indiqué les dates dans « Mystères révélés ». De ce fait, le schéma général des cycles de l’Histoire du Monde s’en trouve simplifié.

Au sujet des preuves du retour de Jésus :

Il y a plusieurs preuves du retour de Jésus déterminé pour l’année 2027.

1) La division de l’histoire en cycles de 2000 ans, lesquels correspondent avec les ères zodiacales, phénomène issu de la précession des équinoxes. Le dernier cycle de 2000 ans commence à la crucifixion et la résurrection de Jésus, le Fils unique de Dieu. Jésus est né en l’an 7 avant notre ère et a vécu 33 ans. Il fut crucifié en 27 de notre ère (il n’y a pas d’an zéro dans notre calendrier et l’an 7 avant notre ère correspond à l’an – 6 en valeur astronomique). Deux mille ans plus tard, nous serons en 2027, année du retour de Jésus, mais aussi de l’entrée dans l’ère du Verseau. Nous lisons dans la deuxième épître de Pierre, chapitre III, versets 8 à 10 : « Pour vous bien-aimés, ce que vous ne devez pas oublier, c’est que, devant le Seigneur, un jour est comme mille ans et mille ans sont comme un jour. Le Seigneur ne retarde point l’exécution de sa promesse, comme quelques-uns l’imaginent ; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas que quelques-uns périssent, mais voulant au contraire que tous parviennent à la repentance. Cependant le jour du Seigneur viendra comme un voleur. Alors les cieux passeront avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront, et la Terre, avec les œuvres qu’elle renferme, sera consumée » (version Synodale de la Bible). La chronologie biblique fait apparaître qu’il y a 2000 ans (ère du Taureau) depuis Adam à 100 ans (3974 av. notre ère) jusqu’à Abraham, 7 ans avant l’Alliance de la Circoncision (1974 av. notre ère) ; il y a également 2000 ans (ère du Bélier) depuis l’an 1974 av. N.E. jusqu’en 27 de notre ère ; de même il y aura 2000 ans (ère des Poissons) depuis la résurrection de Jésus, dont tout le Nouveau Testament témoigne, jusqu’à son retour en 2027 de notre ère. Enfin, l’ère du Verseau sera interrompue à son milieu, l’an 3027, ce qui correspondra à la fin du Millenium.

2) Le calendrier mésoaméricain est fondé sur des cycles de 1040 ans. L’année solaire des Mayas était l’année solaire réelle ; l’année comptait 365 jours avec 18 mois de 20 jours (360 jours) et 5 jours additionnels ; elle était corrigée par les jours des années bissextiles comme dans notre calendrier. Nous connaissons l’année du début du cinquième soleil ou cycle de 1040 ans : c’est l’an 987 de notre ère. C’est à partir de cette date que les archéologues ont calculé le début chronologique du système appelé « Compte long » du calendrier Maya ; mais ils ont compté des années de 360 jours par erreur au lieu d’années solaires réelles. Ils ont trouvé l’an 3113 avant notre ère (4 x 1040 x 360 jours avant 987 de notre ère), mais il fallait trouver l’an 3174 av. notre ère (4 x 1040 x 365,2422 jours). Le système ne comprenant que cinq soleils de 1040 ans chacun, le dernier se terminera en 2027 de notre ère : 987 + 1040 ans = 2027. La preuve que l’année solaire mésoaméricaine était de 365 jours et non de 360 jours est la correspondance fondamentale de leur calendrier avec les révolutions synodiques de la planète Vénus : 8 x 365 jours (8 années solaires) = 2920 jours = 5 x 584 jours (ou cinq révolutions synodiques de Vénus). Le cycle de 52 ans comptait 52 x 365 jours pour 73 fois 260 jours (le cycle de 260 jours correspond avec le tiers de 780 jours, révolution synodique de Mars). Notons qu’il y a 20 cycles de 52 ans en 1040 ans.

3) Le troisième secret de Fatima, lequel fut révélé en 1917. Notons que cette année se situe 110 ans avant 2027. Le cardinal Joseph Ratzinger, devenu aujourd’hui le pape Benoît XVI, a été l’objet d’un entretien sur la foi avec Vittorio Messori et de la publication d’un livre (Entretien sur la foi, publié aux Editions Fayard en 1985). Dans le septième chapitre, dans la partie « Autour de Fatima », à partir de la page 127, il reconnaît avoir lu le troisième secret de Fatima et il a répondu (page 128) : « Si l’on n’a pas pris à ce jour cette décision (divulguer le secret), répond-il, ce n’est pas parce que les Papes veulent dissimuler quelque chose de terrible ». Il ajoute plus loin (page 129) : « Publier le troisième secret reviendrait aussi à s’exposer au danger d’une utilisation sensationnaliste du contenu ». Mais il avait répondu à la question « Il y a donc quelque chose de terrible dans ce manuscrit de Sœur Lucie ? », page 128 : « Même si cela était – réplique-t-il en évitant de trop s’avancer – eh bien, cela ne ferait que confirmer la partie déjà connue (divulguée à l’époque par des journaux et livres) du message de Fatima. De ce lieu fut lancé un avertissement sévère, qui va à l’encontre de la superficialité dominante, un rappel au sérieux de la vie, de l’histoire, aux dangers qui menacent l’humanité. C’est ce que Jésus lui-même rappelle très souvent, ne craignant pas de dire : Si vous ne vous convertissez pas, vous périrez tous (Luc XIII, verset 3). La conversion – Fatima le rappelle pleinement – est une exigence perpétuelle de la vie chrétienne. Nous devrions déjà le savoir par tout ce qu’en dit l’Ecriture. »

4) Le prodige de Fatima du 13 octobre 1917 : cinquante à soixante-dix mille personnes, selon les évaluations retenues, s’étaient rassemblées aux alentours de Cova de Iria. A 10 heures, le ciel était couvert de nuages noirs et la pluie tombait. A 13 heures 30 (à midi heure locale) les nuages se dispersent ; au bout de quelques instants Lucia s’écria : Regardez le soleil ! Quelques informations tirées des différents témoignages : « Un disque d’argent mat avec des chatoiements, comme l’orient d’une perle, selon les témoins apparut ; il apparaissait comme un disque plat et poli, qu’on aurait taillé dans la nacre d’une coquille, et se dessinait nettement avec un bord taillé en arête comme une planche à dessin ». Ce soleil argenté, discoïde et plat, ne devait pas se trouver à une très grande altitude, car au dire des témoins : « Les nuages couraient d’est en ouest, ne masquaient pas la lumière de l’astre, de sorte qu’ils passaient derrière le soleil (et non devant) ». Suite des témoignages : « Soudain le soleil frémit et bascula, puis se mit à tournoyer sur lui-même, en faisant jaillir dans toutes les directions des gerbes de lumières qui changeaient de couleur à intervalles réguliers. Tout le paysage s’en trouva coloré. Après deux ou trois minutes, le disque parut demeurer quelques secondes en suspens, puis il reprit son mouvement giratoire et multicolore. Enfin, devenu rouge sang, il se mit à descendre, par une série de bonds successifs en zigzag dont chacun le rapprochait de la terre, où la chaleur ne cessait d’augmenter. Enfin, après un dernier balancement plus lent, le disque remonta rapidement vers le ciel, à ce moment là complètement débarrassé des nuages. Et tout redevint normal en un instant ; le soleil (réel cette fois), immobile en plein ciel, brillait de son éclat insoutenable, empêchant la foule de continuer à le regarder ». Interprétation de la « chute du soleil » : Le troisième secret de Fatima se réfère à l’accomplissement de l’Apocalypse et à la fin du cinquième soleil mésoaméricain. Car les événements apocalyptiques commenceront sept ans avant l’an 2027, à partir de 2020 (nous savons qu’ils s’accompliront en sept ans car ils correspondent avec la soixante-dixième semaine d’années prophétiques de Daniel, chapitre 9). Il y a deux fois trois ans et demi : le premier cycle correspond à l’ouverture des sept sceaux et le second aux sept trompettes et sept coupes. A l’ouverture du sixième sceau il y aura la chute des « étoiles » ou chute d’astéroïdes, laquelle provoquera un cataclysme annoncé à l’avance par la Vierge dans le troisième secret de Fatima, dont une partie fut révélée par les journalistes. Ce cataclysme sera accompagné par une invasion d’ovnis comparables à celui qui est apparu en 1917 devant la foule : il s’agira de la chute du Diable accompagnée des anges déchus sur la Terre. A mon avis, c’est cela le troisième secret de Fatima, si bien tenu caché par le Vatican.

5) La Prophétie des Papes de Saint Malachie : elle possède un secret chronologique. Le pape de la première devise fut Célestin II, élu pape en 1143 ; 442 ans plus tard, en 1585, Sixte V fut élu pape ; sa devise attribuée par la prophétie était « L’axe au milieu du signe ». Cette devise fut comprise par plusieurs auteurs d’études consacrées à ce sujet comme le centre chronologique de la prophétie. Ils avaient raison, mais commirent l’erreur de rechercher le milieu du pontificat de Sixte V au lieu de l’année de son élection au pontificat, car nous obtenons 442 ans après l’an 1585, l’an 2027, même date que la fin du cinquième soleil mésoaméricain, juste 2000 ans après la date de la mort et de la résurrection de Jésus en l’an 27 de notre ère. Cette division en deux fois 442 ans de la prophétie des papes donne un cycle complet de 884 ans, soit de 17 fois 52 ans ; nous retrouvons ici les cycles de 52 ans du calendrier mésoaméricain, lesquels se terminent justement en 2027 (cinquième et dernier soleil de 987 à 2027).

Conclusion :

Le troisième secret de Fatima se réfère à l’Apocalypse et en particulier à un cataclysme en 2023 (ouverture du sixième sceau) provoqué par la chute d’astéroïdes sur Terre ; il a été accompagné de la vision d’un OVNI représentant manifestement le soleil et sa chute : c’est la fin du dernier soleil, devenu « rouge sang », en 2027, fin provoquée par la Bataille d’Harmaguédon et le retour de Jésus. Alors commencera le Millenium. La prophétie des papes confirme l’année 2027 par son « secret chronologique ». Lorsque l’Antéchrist sera manifesté, en 2024, nous aurons la confirmation du retour de Jésus en 2027, car il doit régner avec le faux prophète pendant trois ans et demi juste avant le retour de Jésus. « Le jour et l’heure » du retour de Jésus ne seront toujours pas connus, et c’est pourquoi il ne fallait pas confondre « le jour et l’heure » dont parlait Jésus avec « l’année et le siècle »…

Les dates de l’Apocalypse

Les structures de l’Apocalypse :

Structures cycliques dévoilées des visions prophétiques, qui vont permettre dans un deuxième temps de dater les événements apocalyptiques :

1) Les sept sceaux font : 7 x 180 jours, soit 1260 jours (42 x 30 jours) ;

2) Les sept trompettes font : 7 x 180 jours, soit 1260 jours (42 x 30 jours) ;

3) Les sept coupes font : 7 x 30 jours = 210 jours, car 1260 jours + 30 jours = 1290 jours (voir Daniel 12 v 11 pour « 1290 jours ») ;

4) La bataille d’Harmaguédon fait : 45 jours, car 1335 jours – 45 jours = 1290 jours (voir Daniel 12 v 12 pour « 1335 jours »).

5) Cycle apocalyptique complet fait : 1260 jours + 1260 jours + 30 jours + 45 jours = 2595 jours !

6) Résolution : 1260 jours (sept sceaux) + 1290 jours (sept trompettes avec les sept coupes contenues dans la dernière d’ente elles) + 45 jours (bataille d’Harmaguédon) = 2595 jours !

Equation apocalyptique :

Le cycle de 2340 jours est à prendre en considération, car il nous explique cette révélation des 2300 jours ou « soirs et matins » ! En effet, c’est après 2340 jours que l’Eglise sera enlevée, mais c’est après 2300 jours accomplis depuis le début de l’Apocalypse que les deux Témoins, Elie et Moïse seront crucifiés, c’est-à-dire qu’ils auront achevé leur ministère ! Il y a une différence de 40 jours entre ces deux durées (2340 jours – 2300 jours).

Sept fois 180 jours font 1260 jours (180 jours = durée de chaque sceau et de chaque trompette) et, puisque les Deux Témoins auront commencé leur ministère, qui doit durer également 1260 jours, 40 jours plus tôt avant le début du 7° sceau, ils l’achèveront également 40 jours plus tôt avant le début de la 7° trompette. Il faudra donc retirer 40 jours aux 2340 jours accomplis (qui correspondent avec 13 fois 180 jours depuis le début de l’Apocalypse jusqu’au début de la 7° trompette) et il restera exactement 2300 jours ! Nous avons ici la preuve « scripturaire » ou « biblique » que les Deux Témoins commenceront leur ministère 1040 jours après le début de l’Apocalypse, c’est-à-dire après 4 fois 260 jours, suivant les divisions de 260 jours du cycle complet de 2340 jours (2340 jours = 9 x 260 jours = 13 x 180 jours).

Sachons enfin que 2340 jours font aussi trois fois 780 jours ou trois révolutions synodiques de la planète Mars (c’est-à-dire trois alignements Soleil – Terre – Mars). Les cycles apocalyptiques sont confirmés par les cycles célestes, mais il ne peut pas s’agir ici d’astrologie, car cela n’a aucun rapport avec la « divination astrologique ». Il faut y voir un rapport avec la planète Mars du point de vue des cycles astronomiques qu’elle détermine, c’est-à-dire des « durées » comme c’est le cas avec la Lune qui détermine les mois.

Le schéma apocalyptique, tiré du cycle de 2340 jours, inscrit de façon parfaite tous les cycles des visions prophétiques tirés de la Bible et, de plus, il correspond avec une valeur astronomique fondamentale que voici :

2340 jours = 3 x 780 jours (Mars) = 6,5 x 360 jours = 4 x 585 jours (Vénus).

Nous pouvons lui donner un nom : « Equation apocalyptique » !

1° Tableau : Le schéma des cycles apocalyptiques.

« Equation Apocalyptique » fondée sur le cycle de 2340 jours : 9 x 260 jours = 13 x 180 jours.

Premier Sceau : Cavalier Blanc.

1° Cycle de 260 jours (4 x 260 jours = 1040 jours).

Deuxième Sceau : Cavalier Rouge.

2° Cycle de 260 jours.

Troisième Sceau : Cavalier Noir.

3° Cycle de 260 jours.

Quatrième Sceau : Cavalier Blême.

Cinquième Sceau : Rassemblement des élus dans le ciel.

4° Cycle de 260 jours.

Sixième Sceau : Chute du Diable et de ses anges.

5° Cycle de 260 jours. Début de la manifestation des 2 Témoins. 5 x 260 jours = 1300 jours.

Septième Sceau : Manifestation de la Trinité Satanique (Diable, Antéchrist et Faux Prophète).

1° Trompette : Grêle de feu mêlée de sang sur le tiers de la terre.

6° Cycle de 260 jours. Manifestation des 2 Témoins.

2° Trompette : Météorite jetée dans la mer sur le tiers des créatures.

7° Cycle de 260 jours. Manifestation des 2 Témoins.

3° Trompette : Météorite nommée « Absinthe » qui empoisonne les eaux douces.

4° Trompette : Le jour et la nuit perdent le tiers de leur lumière.

8° Cycle de 260 jours. Manifestation des 2 Témoins.

5° Trompette : Un ange déchu ouvre le puits de l’abîme et libère les démons semblables à des sauterelles.

9° Cycle de 260 jours. Manifestation des 2 Témoins.

6° Trompette : Les quatre anges sont déliés pour assécher l’Euphrate et laisser passer une armée de 200 millions d’hommes.

7° Trompette : Jugement des 6 premières Coupes.

10° Cycle de 260 jours. Après l’Enlèvement de l’Eglise.

7° Coupe et Bataille d’Harmaguédon.

Les cycles d’Israël et de l’église :

Résumé sur les cycles d’Israël et de l’église :
Cycles d’Israël : 1993 ans depuis la circoncision d’Abraham (en 1967 avant notre ère) jusqu’à la crucifixion de Jésus (au lieu de 2000 ans).
Il manque 7 ans, non accomplis, lesquels se retrouveront dans les 7 dernières années avant le retour de Jésus.
Les cycles de 280 ans de l’histoire d’Israël se comptent de la date de la circoncision d’Abraham jusqu’à la naissance de Jésus, soit de 1967 avant notre ère jusqu’en 7 avant notre ère. Il s’y ajoute les 33 ans de la vie de Jésus :
1960 ans + 33 ans = 1993 ans.
Cycles de 280 ans :
1 – de 1967 à 1687 avant notre ère.
2 – de 1687 à 1407 avant notre ère.
3 – de 1407 à 1127 avant notre ère.
4 – de 1127 à 847 avant notre ère.
5 – de 847 à 567 avant notre ère.
6 – de 567 à 287 avant notre ère.
7 – de 287 à 7 avant notre ère.
Mais il y a aussi dans l’histoire d’Israël, comptés à partir de 1927 avant notre ère (soit 40 ans après la date de la circoncision d’Abraham) : 3 x 490 ans, soit 1470 ans. Nous nous trouvons alors au début du décompte chronologique des semaines d’années de Daniel chapitre 9.
Il s’agit de la parole décrétée par le roi de Perse (Artaxerxés dit Longue main) de reconstruire les murailles de Jérusalem, soit en 457 avant notre ère.
69 x 7 ans = 483 ans (soit 69 semaines d’années accomplies).
457 avant notre ère – 483 ans = 27 de notre ère (il faut tenir compte qu’il n’y a pas d’an 0 dans notre calendrier).
Jésus est né en 7 avant notre ère et a été crucifié en 27 de notre ère (il y a plusieurs preuves dans les textes bibliques eux-mêmes, et en particulier dans la reconstitution de la chronologie du livre des Actes des apôtres).
C’est après 1993 années accomplies de l’histoire d’Israël que
Jésus a été crucifié et a été ressuscité.
Cycles de l’église (découverte initiale faite en 1980) :
Il y a 7 cycles de 280 ans chacun, correspondant aux 7 âges de l’histoire de l’église :
Age d’Ephèse : de 27 à 307 de notre ère.
Age de Smyrne : 307 à 587 de notre ère.
Age de Pergame : 587 à 867 de notre ère.
Age de Thyatire : 867 à 1147 de notre ère.
Age de Sardes : 1147 à 1427 de notre ère.
Age de Philadelphie : 1427 à 1707 de notre ère.
Age de Laodicée : 1707 à 1987 de notre ère.
Temps de la fin ou dernière génération avant le retour de Jésus : 1987 à 2027 de notre ère.
Dès 1987, nous entrons dans les temps de la dernière génération qui se caractérisent par l’abandon de la foi chrétienne ou apostasie.
Apocalypse : 2020 à 2027.
Dès 2020, les temps « prophétiques » reprendront leur cours et Israël retrouvera son statut de « peuple de Dieu » pris dans un sens prophétique.
L’enlèvement des chrétiens ne se fera pas en 2020, mais à la dernière trompette de l’Apocalypse, juste avant les 7 coupes.
Les chrétiens seront persécutés par l’Antéchrist, qui règnera sur le monde de fin 2023 jusqu’en 2027.
Mais qui prévient les chrétiens ?
Le jour et l’heure, que personne ne connaît du retour de Jésus, ce n’est pas le mois et l’année, ce n’est pas non plus l’année et le siècle.
Jésus se référait à un texte du prophète Zacharie, chapitre 14, versets 6 et 7 : il s’agit bien du jour et de l’heure.

Au sujet de la fin du cinquième soleil maya, non en 2012, mais en 2027 :

Le système cyclique du calendrier Maya ou mésoaméricain comprend 5 ères ou « Soleils » de 1040 ans chacun.
Fin du quatrième « soleil » : 987 de notre ère, date reconnue par tous les historiens sans exception.
987 + 1040 ans = 2027 et non 2012.
Dates du cinquième « soleil » : 987 à 2027.
Les années du calendrier mésoaméricain sont des années de 365 jours (et non de 360 jours). C’est en comptant des années de 360 jours, que la fin du cinquième et dernier cycle a été fixé en 2012 ; mais c’est un calcul erroné qui n’a jamais été corrigé par les archéologues (l’ont-ils fait exprès ?).
Année du calendrier mésoaméricain :
18 mois de 20 jours, soit 360 jours, auxquels s’ajoutent cinq jours (appelés « lit annuel »). Ces cinq jours s’ajoutent pour faire 365 jours (360 jours + 5 jours = 365 jours).

En réalité le dernier « soleil » mésoaméricain se terminera en 2027.
2027 correspond avec les deux millénaires accomplis de l’histoire de l’église (ère zodiacale des Poissons) car Jésus, né en 7 avant notre ère, a été crucifié en 27 de notre ère.
Des découvertes très importantes ont été faites sur cette question, mais elles n’intéressent personne (aveuglement général sur une question capitale qui concerne le retour de Jésus).
En 2027, le système des cycles du calendrier Maya prend fin et en même temps l’histoire de l’église s’achève par le retour de Jésus.
L’Apocalypse s’accomplira de 2020 à 2027. Il s’agit de la soixante-dixième « semaine d’années » du prophète Daniel, chapitre 9.
Ne pas confondre le jour et l’heure avec le mois et l’année.
Voir prophète Zacharie, chapitre 14, et versets 6 et 7, auxquels Jésus s’était référé : il ne s’agit pas du mois et de l’année, mais bien du jour et de l’heure impossible à identifier, à cause d’une interférence d’espace-temps au moment du retour de Jésus : pour les uns le temps s’arrêtera, mais pas pour les autres…
Zacharie 14, 6-7 :
14.6 En ce jour-là, il n’y aura point de lumière; Il y aura du froid et de la glace.
14.7 Ce sera un jour unique, connu de l’Éternel, Et qui ne sera ni jour ni nuit; Mais vers le soir la lumière paraîtra.

Patrick DOLCIANI